Rencontre gouvernement/syndicats : Augmenter les salaires, diminuer la vie chère et l’impunité

La traditionnelle rencontre gouvernement/syndicats des travailleurs a  débuté ce vendredi 4 novembre à Ouagadougou pour le compte de l’année 2011, avec en toile de fond, les manifestations sociales du début de l’année. Le gouvernement entonne l’hymne du dialogue, et les syndicats fredonnent le refrain de la vie chère, de l’augmentation des salaires et de la lutte contre l’impunité.

 

La rencontre gouvernement/syndicats se tient chaque année Ph: B24

La récente crise qui a secoué le Burkina a mis à mal le dialogue social. Le gouvernement et le mouvement syndical ont, à un moment donné, perdu le fil de la discussion. Il a été entre temps renoué, mais l’occasion est donnée à cette rencontre annuelle gouvernement/syndicats des travailleurs de le consolider.

La vie chère, « réalité angoissante pour ceux d’en bas »

Tollé Sagnon, président du mois des centrales syndicales et parlant au nom des syndicats autonomes, a salué les mesures annoncées par le gouvernement le 28 avril 2011 et les différents protocoles d’accord sectoriels signés avec les syndicats. Cependant, des préoccupations demeurent. D’abord, la vie chère. «Malgré les différentes mesures prises (par le gouvernement), elle demeure une réalité angoissante pour les Burkinabè, notamment ceux « d’en bas », a expliqué Tollé Sagnon. Pour lui, les mesures prises par Luc Adolphe Tiao et son équipe n’ont pas eu d’impact réel sur le terrain. Il propose par conséquent de relever le niveau des salaires et de régler les questions indemnitaires.

Ensuite, Tollé Sagnon et ses « camarades » encouragent le gouvernement à poursuivre son élan dans le jugement des dossiers de crimes, que les représentants des syndicats soient un peu mieux protégés et que certains abus, comme les affections et les retenues abusives de salaires pour fait de grève, soient corrigés. Enfin, Tollé Sagnon a indiqué au gouvernement que les syndicats attendent des « avancées notables » quant aux secteurs de l’éducation, de la santé et de la sécurité sociale.

Partenariat nouveau format

Le Premier ministre, Luc Adoplhe Tiao, chef du gouvernement, a, quant à lui, rendu un «vibrant hommage » aux organisations syndicales qui ont su faire preuve de « responsabilité » lors de la récente crise en privilégiant le dialogue au détriment de la violence. L.A.T ne cessera d’appuyer sur le mot « concertations» tout au long de son discours et propose qu’un nouveau format d’échanges soit établi entre le gouvernement et les syndicats. Un nouveau partenariat qui sera basé sur un accord-cadre qui doit naître de cette rencontre. Après avoir assuré la détermination du gouvernement à respecter la liberté syndicale et à ne pas s’immiscer dans le fonctionnement des syndicats, le Premier ministre a projeté que l’assurance maladie universelle sera effective d’ici trois ans, et que la fin de l’année 2011 est la date butoir pour éponger le reliquat de l’apurement des avancements des fonctionnaires.

En souhaitant que des solutions justes et acceptables par tous soient trouvées lors de ces concertations, le chef du gouvernement a cependant demandé qu’on tienne compte de la situation difficile de l’économie burkinabè, mise à rude épreuve par les inondations du 1er septembre 2009 et la récente crise.

 

 

Pas de commentaire

Répondre

[

POPULAIRES

RSS Offres d’emploi

  • Géologue
    Nombre de poste 01 Lieu d’affectation Ouagadougou Structure recruteur ANPE Structure Bénéficiaire Société d’Etat Secteur activité Administration publique Diplôme ou niveau BAC+4/maîtrise reconnu par l’Etat ou le CAMES Option du dipôme Géologie Expériences NP Capacités liées à l’emploi Avoir des connaissances suffisantes des lois, des règlements sanitaire et de sécurité des dispositions techniques et normes […]
  • Responsable Adminstratif et Financier (RAF)
    Nombre de poste 01 Lieu d’affectation Ouagadougou Structure recruteur Ministère des Ressources Animales et Halieutiques Structure Bénéficiaire Projet de Développement de l’Elevage Laitier dans la Zone Pé Secteur activité Administration publique Diplôme ou niveau BAC+4 Option du dipôme Sciences de gestion, Finance,comptabilité ,Administration Expériences 5 ans Capacités liées à l’emploi Dont 2 ans en qualité […]
  • Juriste
    Nombre de poste 01 Lieu d’affectation Ouagadougou Structure recruteur Cabinet 2CM Structure Bénéficiaire Importante société de la place Secteur activité Non précise Diplôme ou niveau Maîtrise Option du dipôme Droit des affaires Expériences 3 ans Capacités liées à l’emploi Avoir une bonne connaissance des traités de l’OHADA avoir de solides connaissances en marchés publics être […]

Conseil des Ministres