Entrevue avec le Dr Thierry Kientega figure montante du e-commerce en Afrique

2242 5

Thierry Kientega

Le plus grand magasin Virtuel en Afrique est son œuvre, lui c’est le Dr Thierry Armand Kientega. En effet, cette tête bien pleine qui fait la fierté de notre pays le Burkina Faso est depuis 2010 le co-fondateur de www.afromania-group.com qui est une plateforme de e-commerce. Cette plateforme met à disposition d’achat près d’un million d’articles pour ses clients au Burkina Faso et dans d’autres pays Africains tels que le Sénégal, le Cameroun… Burkina24 a donc tenu à le rencontrer et vous présenter son activité fort innovante pour le continent et qui force l’admiration pour ses initiateurs.

Burkina24 (B24) : Pouvez- vous nous parler un peu de vous,  de votre parcours ?

Thierry Armand Kientega (TAK) : Mon nom est Thierry Kientega, je suis le co-fondateur de www.afromania-group.com et mon parcours est simple. Après des études de mathématiques et physiques, j’ai obtenu un diplôme d’ingénieur des télécommunications à Rennes. J’ai ensuite effectué un Doctorat en physique au sein de France Telecom à Paris. En parallèle de ma thèse, j’ai suivi une formation préparant  les ingénieurs à l’entreprenariat et c’est lors de cette formation que j’ai rencontré mon associé, Florimond et que nous avons créé www.afromania-group.com.

B24 : Quel est exactement le domaine d’action de votre entreprise ? 

TAK : Afromania-Group est le seul site de e-commerce généraliste qui propose aux Africains et à sa diaspora 1 million de produits neufs aux normes Européennes et livrés partout en Afrique sous 7 jours.  une fois sur www.afromania-burkina.com c’est comme si vous rentrez faire vos courses dans un hyper magasin européen.  Sauf qu’en vous rendant sur le site vous  trouverez à la différence d’un magasin classique plus d’1 million d’articles divers (ordinateur, vêtement, frigo, téléviseur, motos, Ipad, vin, biscuit,..). Ainsi, vous avez accès à des produits de grande qualité présent en France depuis votre salon à Ouagadougou.   Ce site est tout simplement le plus grand magasin d’Afrique ouvert 7/7 et 24/24.

B24 : Quelles sont les particularités qu’offre votre site comparativement à vos concurrents ?

TAK : Nous sommes le seul site proposant 1 million de produits aux normes européennes aux africains et à la diaspora, livrables partout en Afrique sous 7 jours. Nous proposons en effet une large gamme de produits sur notre site. Vous trouverez du sel de l’Himalaya, des biberons et habits pour bébé, comme des routeurs, des scooters, des télés 3D, des habits et chaussures pour femme, de l’alcool de grande qualité, des pièces de voitures, des vidéos projecteurs ou simplement des clés usb.

Le site est très ergonomique et nous proposons de multiples modes de paiement dont Paypal et surtout les paiements en espèces.

En outre, tous nos prix sont TTC, frais de douane et de ports inclus. Les prix sur le site sont les prix définitifs, rien d’autres à payer.

B24 : Donnez nous des exemples de prix attractifs ?

TAK : Déjà, je pense que le triptyque qualité/prix/délais de livraison sur notre site internet ne vous sera proposé nulle part ailleurs, vous avez une diversité de produits, on peut citer entre autre: des appareils photos, des clés usb, des tablettes tactiles, des téléviseurs 3D etc. Sincèrement, il y a 1 million de produits en vente, je passerai 10 ans à vous énumérer tous nos bons prix.

 B24 : Avez-vous des périodes de soldes ou de promotions ?

 TAK : Oui et toute l’année. Nous proposons continuellement des packages comme un ordinateur acheté et sa sacoche offerte, ou une télé achetée et son meuble télé offert.

J’en profite pour vous annoncer que ceux qui s’inscriront à la newsletter de notre site pourront gagner gratuitement par tirage un de nos articles High-Tech.

 B24 : Expliquez nous donc quel est le processus pour effectuer une commande sur un de vos sites ?

 TAK : C’est simple. Pour celui qui réside au Burkina par exemple, il lui suffit d’aller sur le site, de créer un compte, de choisir son produit et de constituer son panier et de payer par carte bancaire via paypal (Ndlr : PayPal est un service de payement sécurisé en ligne). Il y a un module sur le site qui explique comment passer commande.

Pour ceux qui veulent payer en espèce au Burkina Faso, ils appellent  notre service clientèle au (+226) 76 61 09 33 /(+226) 74 74 46 14 ou envoie un mail à service-commercial@afromania-burkina.com. Nous les aiderons à valider leur commande.

Ceux qui vivent en dehors du Burkina, par exemple au Canada ou en France peuvent aussi créer un compte et choisir les produits à expédier à leurs proches. Par contre, ils doivent renseigner le numéro de téléphone d’un contact au Burkina et envoyer un mail à nos services. Nous acceptons les virements bancaires et Paypal fonctionnent correctement.

Après validation de votre commande, vous serez informés par mails sur les différentes étapes du process de votre commande.

 B24 : Quelles sont les garanties offertes pour vos produits ? Existe-il un service après vente ?

 TAK : Tous nos produits sont aux normes européennes. Nos produits respectent les exigences de qualité et de sécurité demandées par les pays membres de l’union européenne. Je le répète, faire les courses sur notre site internet, c’est faire ces courses dans un hyper centre commercial Français. Nos produits ont des garanties de 1 à 20 ans.

 B24 : Quelles garanties offrez-vous quant-à la sécurisation des payements ?

 TAK : La base du e-commerce, c’est la confiance. Les clients qui veulent payer par cartes bancaires peuvent payer par Paypal, Paypal qui est reconnu mondialement comme un moyen de paiement très sécurisé. Notre site est administré par des ingénieurs performants. Nous avons des logiciels de cryptage SSL. Nous ne conservons pas les données personnelles de nos clients.

 B24 : Dans un pays comme le Burkina avec un taux de bancarisation avoisinant les 10% en Afrique Sub-saharienne comment compter vous faire ?

 TAK : Ce n’est pas de prime abord le taux de bancarisation moyen de la population qui est pertinent. Les indicateurs pertinents sont le taux de bancarisation des internautes ou éventuellement le taux de bancarisation des classes moyennes urbaines. Ces taux sont largement supérieurs à 10%. En outre, nous proposons aux clients de payer leurs produits en espèces. Nous nous adaptons donc à notre marché.

B24 : Quelle motivation a un jeune chef d’entreprise comme vous qui du reste a déjà été lauréat en 2010 du prix e-business lors des FASO IT AWARDS ?

 TAK : Je vous remercie de mentionner le prix de la meilleure entreprise e-business que notre entreprise Afromania-Burkina (et pas ma personne) a reçu en 2011. Si recevoir un prix est une  satisfaction, cela ne représente en rien un aboutissement. Afromania-Group démarre son histoire et nous ne sommes qu’au début. Vous savez, le seul vrai prix pour notre entreprise, c’est le prix de la reconnaissance et de la satisfaction de nos clients. La vocation de notre entreprise et de tous ses collaborateurs c’est de rendre ses clients heureux.

 B24 : Quel bilan faites-vous après plus d’an de fonctionnement ?

 TAK : Tout n’a pas été simple. Nous avons eu des difficultés avec certains de nos partenaires et notamment notre transitaire aérien. En décembre et janvier derniers nous avons eu des retards importants de livraison. C’est dommageable parce que les dysfonctionnements de notre transitaire affectent notre service à la clientèle. La situation s’arrange et tant mieux.

De façon générale, notre chiffre d’affaire croit depuis le début et nos parts de marché augmentent continuellement, notamment avec les entreprises. Sur la première année nous avons livré des milliers d’articles à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso. Cette première année nous a permis de venir à la rencontre de nos clients et d’améliorer nos process. Nous comptons pour cette deuxième année, réorganiser le management à Paris, à Ouagadougou et Dakar.

 B24 : Avez-vous quelques conseils avisés pour des jeunes créateurs d’entreprise dans le domaine IT ?

 TAK : Vous savez,  je suis un jeune entrepreneur et je ne me permettrai de donner des leçons à quiconque. J’ai moi même tant de choses à apprendre. Soyons humbles. En une année, nous avons connu des succès et des difficultés, j’ai beaucoup appris. Créer son entreprise, c’est passionnant et exaltant, mais ce sont aussi des nuits blanches, et beaucoup de sacrifices personnels. Je dirais tout simplement comme Bezos aux jeunes créateurs : « Travailler fort, amusez vous et faites l’histoire. »

 B24 : Un dernier mot pour les lecteurs de Burkina24 ?

 TAK : Continuez à vous informez sur  Burkina24 qui est une très belle initiative et j’en profite pour saluer Abraham Bayala (ndlr : il est le responsable financier de votre site d’information Burkina24) pour son travail. Je te remercie aussi Hubert pour ton interview.

Enfin et exceptionnellement, pendant 5 jours, tous les lecteurs du Burkina24 qui passeront commandent sur notre site www.afromania-burkina.com et qui signalerons avoir lu cet interview bénéficieront d’une réduction allant de 1 % à 30% sur leur panier.  Profitez-en !


Entretien réalisé  par Hubert  D. COMPAORE,

Correspondant de Burkina 24 à Paris

Hubert DeLorenzo COMPAORE

Correspondant de Burkina 24 en France

Articles du même genre

  1. max the upright |

    Je suis tr?s fier de vous. Monsieur KIENTEGA. Vous serez certainement une r?f?rence pour nous vos plus jeunes compatriotes qui souhaitons faire du commerce international et qui s’interroge encore sur la fa?on de proc?der.

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *