Evaluation de la corruption par les pairs : l’ASCE prête main forte au Burkina

944 0

L’Autorité supérieure du contrôle d’Etat (ASCE) a organisé un atelier ce 31 juillet 2012, un cadre d’échanges réunissant des acteurs du secteur privé, de la société civile et de l’administration publique. Il permettra de recueillir leur points de vue sur l’état de santé de la lutte contre la corruption pour mieux préparer le Burkina afin qu’il réussisse le contrôle du Mécanisme de l’examen de la mise en œuvre de la Convention des Nations unies contre la corruption.

 Le Burkina Faso et 12 autres pays se prêtent cette année à cette évaluation par les pairs, qui permet de mesurer l’impact de la mise en œuvre de la Convention et d’apporter des correctifs aux éventuelles faiblesses. Le « Pays des Hommes intègres » sera évalué par le Rwanda et le Congo.

Cette activité fait suite au séminaire organisé par le PNUD du 17 au 19 juillet 2012 à Ouagadougou sur le même sujet.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article du même genre