Burkina Faso: Des organisations veulent semer les graines d’un climat social apaisé

2295 0

Au moment où la paix sociale est menacée, le Regroupement des jeunes pour la justice sociale (RJJS), dans la dynamique de conserver un Burkina paisible, a organisé samedi 14 juin dernier à Ouagadougou un panel autour de la justice sociale et de la paix.

Ces derniers temps la paix et la justice constituent les valeurs les plus recherchées et les plus chères que d’aucuns s’attèlent à construire et conserver au mieux au regard de la situation politique nationale actuellement explosive.

Au moment où, justement ces deux valeurs sont sérieusement menacées, diverses organisations à travers leurs activités, tentent de semer les graines d’un climat social apaisé au sein de la société burkinabè

Les panélistes Me Ambroise Farama et Aly Sanou, secrétaire général du Mouvement burkinabè des droits de l’homme et du peuple (MBDHP) ont respectivement animé les thèmes «Injustice sociale et incivisme : Etat des lieux et perspectives», et  «Justice sociale et paix durable».

Me Farama a fait noter l’existence de l’injustice dans plusieurs domaines (répartition des richesses du pays, administration publique) émanant de la mal gouvernance et, qui justifierait selon lui, l’incivisme de certains citoyens.

Pour pallier cette situation, il faudrait que les autorités travaillent à instaurer davantage de démocratie et à l’amélioration des conditions de vie des populations de façon concrète et réelle.

Pour les organisateurs, il s’agit d’un appel à promouvoir le respect de la vie et la dignité, susciter une prise de conscience au niveau de la jeunesse sur le rôle qu’elle doit jouer pour une société pacifique et prospère.

A l’issue des échanges au cours de ce panel, les différents avis et propositions seront transmis aux décideurs politiques à titre de proposition, a indiqué Dieudonné Tialla, président du RJJS.

Thème choisi à propos, et au regard de l’actualité au Burkina Faso, les initiatives tendant à promouvoir la paix dans toutes ses dimensions, sont de nature à encourager en vue d’épargner notre pays des situations incertaines.

Boureima LANKOANDE

Burkina24               

Source : Notre Temps

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre