Dialogue opposition-majorité : Les discussions s’ouvrent sur la forme

6010 74

L’opposition et la majorité se sont retrouvées ce 25 septembre 2014 autour du président du Faso Blaise Compaoré, au palais présidentiel de Kossyam. Pour la deuxième fois, les deux camps de la classe politique burkinabè se sont assis face à face. Mais pour la première fois, ils le font en présence du Chef de l’Etat. Les deux parties ne sont pas encore entrées dans le vif du sujet, mais ont entamé des discussions sur la forme que prendra le dialogue.

Les deux parties sont venues avec chacune une importante délégation. La feuille de route du dialogue que propose Blaise Compaoré pour trouver une solution au débat qui tient en haleine et divise la classe politique burkinabè n’a pas encore été donnée à l’issue de ce premier face à face.

Les deux parties devront d’abord discuter de la forme que prendra le dialogue. Selon Zéphirin Diabré, Chef de file de l’opposition politique, Blaise Compaoré a expliqué les objectifs qu’il poursuivait à travers ce dialogue et a laissé libre champ aux acteurs de définir comment les discussions seront menées.

Voici, en substance, ce qu’a déclaré le Chef de file : « (le Président du Faso) a expliqué les objectifs qu’il poursuivait  d’instaurer un dialogue politique  entre les deux camps et il s’est retiré, nous laissant le soin de nous organiser pour ce dialogue. Un dialogue, c’est sans doute des questions qu’on discute, mais c’est d’abord un accord sur la manière même de l’organiser.

Premier  face à face entre l'opposition et la majorité (© Burkina 24)
Premier face à face entre l’opposition et la majorité (© Burkina 24)

Nous avons échangé sur la manière d’organiser le dialogue pour nous assurer qu’il puisse aboutir au résultat escompté. Cette discussion, qui a eu lieu dans la salle, va se poursuivre par des séances de travail à certains membres de délégation et lundi, nous nous reverrons ici maintenant pour prendre connaissance de ces différents points avant d’entrer dans le vif du sujet  à discuter. Mais ce sont des préalables qui sont indispensables et nécessaires à éclaircir ».

 Dores et déjà, Assimi Kouanda, du CDP, et Zéphirin Diabré ont été désignés co-présidents du cadre de dialogue qui sera mis en oeuvre. Les deux n’ont pas accepté de répondre aux questions des journalistes, remettant cet exercice au moment où les discussions auront véritablement commencé.

La composition des deux délégations

Majorité

Assimi Kouanda, CDP

Alain Yoda, CDP

Achille Tapsoba, CDP

Pascaline Tamini, CDP

Naboho Kanidoua, CDP

Gilbert N. Ouédraogo, ADF/RDA

Zacharia Tiemtoré, ADF/RDA

Bouba Yaguibou, ADF/RDA

Saïdou Compaoré, RDB

Amadou Touré, UPR

Opposition

Zéphirin Diabré, UPC

Saran Sérémé, PDC

Bénéwendé Sankara, UNIR/PS

Arba Diallo, PDS/Mètba

Mamadou Kabré, Prit-Lannaya

Ablassé Ouédraogo, Faso autrement

Roch Marc Christian Kaboré, MPP

François Ouédraogo, RDS

Adama Kanazoé, AJIR

Claude Ouédraogo, MPC

There are 74 comments

  1. LECTURE CLAIRE DE CE FAMEUX DIALOGUE!

    L?OPPOSITION SAIS ET DOIT SAVOIR CE QU?IL VEUT. DE TOUTE FACON LE PEUPLE LEUR SUIT ET LEUR REGARD.

    GARE DONC A LA NON VIGILANCE DE L?OPPOSITION ET A UNE QUELCONQUE TRAHISON D?AILLEURS, L?OPPOSITION SAI CE QU?IL VEUT EN S?ENGAGEANT IL FOIS DE PLUS DANS UN TEL DIALOGUE

  2. Arba ne peupas donn? un carton rouge a Blaisse plut?t la population de Dori,qui lui a donn? carton rouge,pendant que ce meme monsieur traite avec Une dame Ministre pour plac? ses militants a des postes jutes,

  3. C’est clair que le r?f?rendum provoquera une crise dans le pays. Alors, CDPistes qui chantent tous les jours la paix, la paix, arr?tez votre referendum qui va nous apporter des probl?mes.

  4. la strat?gie de Blaise consiste ? faire de vous des bourreaux (CFOP, ADF/RDA) et ? rejeter sur vous la trag?die. ADF/RDA doit se ressaisir et comprendre que leur AVENIR politique du parti se joue ici; ? voir les 2 d?l?gations, ils sont les plus concern?s par la culture de l?alternance et le renforcement de la d?mocratie. Il ne faut surtout pas que le parti comprenne que la vitalit? d?mocratique est dans l?organisation des ?lections seulement. Je ne vous l?apprends pas. Blaise a-t-il besoin de sortir par cette porte de Kossyam par un NON r?f?rendaire? Aucune disposition de la constitution ne lui est ?trang?re. Prendrait-il un risque de perdre un r?f?rendum qu?il va organiser. Ce qui est loin d??tre VRAI donc optez pour une transition de Octobre 2014 ? novembre 201. Pour une fois il est souhaitable que l?on aille jusqu?au bout de cette constitution avec la limitation du mandat pr?sidentiel. Il s?agit du pays des HOMMES INT?GRES et non le pays d?un SEUL HOMME ET SA SUITE. .

  5. Merci ? B?nao pour l’article sur Salif Diallo. C’est clair et net. Les Burkinanb? ne veulent pas de r?f?rendum et de pouvoir ? vie.

  6. Les catholiques: ? revenir sur la modification de l?article 37 de la Constitution et y r?introduire le principe de la limitation ? deux mandats pr?sidentiels cons?cutifs. En effet, sa r?vision en 1997, quoique conforme ? l?article 164 alin?a 3 du principe de l?alternance politique rendu obligatoire par le texte de 1991. ?
    Cela signifie qu’? un niveau Constitutionnel tout changement doit viser le bien commun et non les avantages de groupes particuliers ; la justice sociale est ? ce prix. Le travail du Coll?ge de Sages, nous en souvenons, a contribu? ?norm?ment au retour de la paix sociale. Il y a donc lieu de se poser la question ? qui profiterait un retour en arri?re en amendant de nouveau l?article 37 pour y faire sauter la limitation des mandats pr?sidentiels cons?cutifs. Cela garantirait-il la paix sociale, ou nous conduirait-il devant les m?mes turbulences ? Surtout quand on sait que beaucoup de dossiers pendants de l??poque, notamment les crimes ?conomiques n?ont toujours pas trouv? de solution.
    Il faut rappeler le principe pr?n? par le Coll?ge de Sages, en sa recommandation 2.2.1 : ? Toute l?galit? et toute l?gitimit? tirant leur source de la Constitution, celle-ci doit faire, tant dans son esprit que dans sa lettre, l?objet d?un strict respect ?.
    Si nous avons ?t? amen?s ? nous exprimer sur cette question, c?est dans le but de nous interpeller tous, ? plus de vigilance et de responsabilit? en vue de pr?server les acquis sociaux et politiques de notre peuple.

  7. On ne peut pas faire un r?f?rendum pour un seul individu. La constitution proscrit cela et on ne peut modifier la constitution pour faire plaisir ? un clan. C’est absurde. Pas de r?f?rendum. Pas de S?nat. Pas de modif de l’art37.

  8. Non seulement le r?f?rendum est ill?gal et anticonstitutionnel, il est source d’une grave crise au Burkina Faso. La quasi totalit? des Burkinab? est contre le r?f?rendum. Le clan d’en face le sait tr?s bien. En cas de r?f?rendum, le CDP va massivement frauder pour que le OUI l’emporte largement. Ce sera une forfaiture de trop pour les Burkinab? qui aspirent fondamentalement ? un changement.
    Donc, NON au R?f?rendum. Non au S?nat. Non ? la modification de l’article 37. Non au pouvoir ? vie. Non ? la monarchie des Compaor

  9. Le culte ? la personnalit?. Sachez messieurs cdpistes, que personne n’est indispensable sur cette terre. Le r?f?rendum bidon du clan Compaor? est ill?gal et anticonstitutionnel. Nous n’en voulons pas. Vive l’alternance et le changement en 2015.

  10. Le consultant, si Blaise ?tait aussi intelligent comme vous dites, il respectera sa parole, et la lettre et l’esprit de l’article 37 qui l’interdisent de briguer 3 mandats pr?sidentiels cons?cutifs, qui lui permettent de sortir en homme fort du pays des hommes int?gres: Si les parrains de nos lois et de nos instituions depuis l?ind?pendance ? nos jours de notre pays, et surtout de la IVe r?publique, qui sont les prestigieux agr?g?s de droit public et des sciences politique, comme Dr. Somda, Hien Olivier, Mathieu N?Do, Luc Ibriga, Pr. Loada, sans oubli? les honorables juges comme M?l?gu? Maurice Traor?, Komi Sambo Antoine et autres se taisent dans ce d?bat bidon, c?est que l?alternance politique se fera en 2015 avec l?appui de notre article 37 avec ou sans Blaise CompaOR?. Car Ces agr?g?s de droit public sont pour le maintien de notre article 37 qui est l?arbitre redoutable, et aucun dialogue ne peut supprimer le carton rouge donner au repr?sentant ?lu par le peuple, et qui a lui-m?me donner sa parole de quitter le pouvoir apr?s ses deux mandats. Le dialogue dites des sourds et des manges mils, ne sont qu?une m?diation pour une sortie ? demi honorable de celui dont le peuple n?en veut plus, qui est le pr?sident Blaise Compaor?. Si tout ce monde qui s?ent?te pour un referendum pour modifier l?article 37 insiste, le peuple et nos agr?g?s de droit public se tourneront vers la s?curit? juridique qui se trouve ? ?tre appliqu?, tous ces ent?t?s peuvent ?tres intern?s dans un centre psychiatrique pour d?r?glement mentale car une loi est une loi, et doit ?tre respect

  11. Etienne Pizongo tu as tout dis,tu l’as bien signifier que Blaise est tr?s intelligent,alors j’ajoute a cet effet qu’en plus de son intelligence il est aussi sage!ce faisant nous ne devrions pas se pos?s des questions quant a la stabilit? du pays!il ma?trise la situation et il n’y aura point de discorde!merci Blaise pour ton esprit de paix et de dialogue!

  12. nous avions besoin de dialoguer car les id?ologies divergent d’un camp a un autre!je pense que c’est tr?s n?cessaire l’option du dialogue!a la suite s’il n’y a toujours pas d’entente la masse dira son mot!c’est pour dire que nous serions oblig?s de partir au referendum!

  13. FAITES tous les grimaces possibles mais retenez toujours une chose!ce n’est pas Blaise qui nous impose le referendum,mais c’est notre comportement qui nous imposera le referendum!soyez mature,nous sommes tous fils du Burkina Faso!vous convenez avec moi que la paix est la m?re des vertus!
    je dis OUI AU REFERENDUM
    NOus sommes libre
    referendum ICI rime avec la paix!

  14. C’est Blaise Compaor? qui a un probl?me avec la constitution et qui a volontairement cr?? un d?bat inutile autour d’un probl?me qui n’existe pas en r?alit? car d?j? r?gl? par notre Constitution.
    Le Fameux dialogue est un futur ?chec. Et ?a n’?tonnerait personne.

  15. Cher frero pensez-vous vraiement que ces Blaise qui soit ? l’origine des maux dont souffrent le peuple burkinab?? Non, je crois pas. Le probl?me est le peuple lui-mm. Tout le peuple est attach? au gouvernement comme sans lui il ne peut respirer. La jeunesse du faso sortira perdant car c’est elle que la politique utilise ? l’heure. O? leurs enfants ?tudient-ils? Il faut que nous ouvrons nos yeux pour ?viter ce qui s’est produit chez les voisins. Nous crions que Blaise n’est pas un pr?sident id?al, combien de temps il a fallu pour que nous comprenions que Thomas Sankara ?tait bon? Que ?a soit Roch ou Zephyrin ils sont ?l?ves de Compaor?. (Il vos mieux ? faire ? Dieu qu’? ses Saints). Je vous aime et sachez que nous sommes en democratie.

  16. « … un dialogue politique entre les deux camps et il s?est retir?, nous laissant le soin de nous organiser … » cette phrase peut me tuer. il s’est retir? pour DORMIR et vous CFOP qu’est-ce que vous CHERCHEZ chez « LUI ». Etienne Pizongo dit qu’il est tr?s intelligent je ne partage pas ce point de vue. il est rus? certes, mais cela ne renforce pas la d?mocratie au contraire ?a tue la d?mocratie. si ce dialogue n’aboutit pas, l’organisation d’un r?f?rendum va ?tre difficile dans un contexte o? les syndicats sont ? l’aff?t par rapport aux revendications salariales…

  17. Blaise laisse un autre Burkinab? faire ses preuves. Rien ne va au pays. Le courant coupe tous les jours, l’eau coupe, il n’y a rien dans les hopitaux, l’universit? n’existe que de nom etc. Repose toi et laisse la place ? un autre Burkinab

  18. Colonel Yacouba Ou?draogo: Nous invitons chacune des parties politiques (Majorit?, Opposition ) ? accepter courageusement de se fondre dans cette unit? sup?rieure qu?est l?int?r?t national, car le moment est venu o? nous devons nous donner la main, par-dessus nos qualit?s distinctes, nos croyances confessionnelles et nos ob?diences politiques pour construire un Burkina en paix ? l?int?rieur de ses fronti?res et en paix avec le reste du monde.
    Ceci un message de paix, un message patriotique et plein de sens. Seuls les hommes politiques responsables prononcent ces mots. Un model ? suivre pour les hommes politiques et surtout ceux de l’opposition

  19. Il y a beaucoup trop d’idiots dans ce pays, en + ils sont inconscients.
    comment quelqu’un peut passer + de la moitie de son existence a gouverner un pays qui n’avance pas, au bout de son mandat (mandat que lui m?me ? limiter le nombre) reunit des gens pour discuter si oui ou non il faut modifier un article « sacr? » d’une constitution afin qu’il puisse briguer un nouveau mandat, que dis-je, diriger le pays ? vie.
    Que le peuple se rappelle de comment ce pouvoir est arriv? ? la t?te de ce pays!!! ?a n’arrive pas qu’aux autres!!!!
    conscience!!!!!!
    un patriote sert son pays et non se fait servir par son pays.
    bon vendredi ? tous, puisse Allah le tout puissant, le tr?s mis?ricordieux, nous accorde sa gr?ce et nous benisse!! vive la Faso.

  20. le peuple libre et conscient ne veut que la paix. Le peuple ne veut pas de crise, pas de marches dans les rues, pas de protestions dans les stades, ce que le peuple veut c’est le dialogue entre les acteurs politiques pour trouver une solution consensuelle, d?mocratique pour la paix. Tout ce que le peuple demande c’est la paix.

  21. JE NE COMPREND PAS POURQUOI DES GENS ANIMES D?AUTRES INTENTION PARLENT DE MEDIATION POUR LE BURKINA.

    LE BURKINA EST DANS QUELLE SITUATION POUR AVOIR BESOIN D?UN MEDIATEUR ? BLAISE DOIT PARTIR EN 2015 C?EST TOUT ! D?AILLEURS ALASSANE OUATTARA ET BIEN D?AUTRES N?ONT PAS FINI DE REGLER LES PROBLEMMES DE LEURS PAYS POUR VENIR S?IMPLIQUE DANS LES AFFAIRES DU BURKINA.

    DIT-ON PAS QUE BLAISE EST UN MEDIATEUR CHEVRONE ! ALORS, IL S?AURA COMME GENRE LA SITUATION DE NOTRE CHER BURKINA.

    L?OPPOSITION DOIT TRANSMETTRE LORS DE CETTE RENCONTRE AU PRESIDENT BLAISE COMPAORE LES PAROLES QUE LES CITOYENS ONT LAISSE ENTENDRE LORS DE LA FORTE MOBILISATION DE LA DERNIERE MARCHE QU?ELLE A ORGANISE.

    DE TOUT FACON 2015 SERA SANS BLAISE !

  22. Le dialogue est la solution ? nos probl?mes, heureusement que l’opposition ? fini par comprendre que la rue, les stades ne sont pas la solution aux probl?mes des burkinab?. Le Burkina a toujours ?t? un pays de dialogue, de paix, de solidarit?. Que la paix r?gne ici au Faso

  23. JE dirai que Blaise c’est bien comport? car il n’a pas son mot a dire dans cette histoire!a sa place je ferrai autant!il s’agit de deux camps qui se d?fient,l’un r?clame qu’il reste et l’autre tient a ce qu’il parte!alors que faire dans un tel cas,je pense que c’est mieux qu’on leur demande de discuter afin de trouver un compromis

  24. Tout est mis en ?uvre par le pr?sident pour que d?marre un
    dialogue franc entre les partis politique,donc le peuple restera
    a l??coute et au cas o? il n’y a pas de conclusion favorable nous
    irons aux urne directement pour trancher car nous sommes
    fatigu?s des nous balad?s dans les rues.

  25. Cette fois ci si les n?gociations n?aboutissent pas l?opposition sera responsable
    de ce qui arrivera a notre pays.Je ne comprend pas pourquoi cette opposition
    parle de dialogue et reste camp? sur sa position ?De toute les fa?ons nous attendons que
    le pr?sident Blaise communique la date du referendum maintenant pour que nous
    d?cidons dans les urnes.
    A bas les opposants opportunistes !!!!
    Oui au referendum !
    Oui au s?nat !!

  26. Non ! Messieurs les chefs des partis politiques de l’opposition. Ce cadre devait ?tre pr?sid? par Blaise lui-m?me. Sinon, il sait tr?s bien que vous n’allez pas obtenir ce consensus. Ensuite il utilisera cela comme un argument pour dire ? l’international: « voyez-vous, les 2 grands camps n’ont pas pu s’entendre, il faut poser la question au peuple ». La majorit? dira oui, il le faut et vous, qu’allez-vous dire? Non pas de r?f?rendum. Je pense que vous devez discuter avec Blaise lui m?me en live avec ses amis de la majorit? comme t?moin oculaire et auditif. Vous savez mieux que moi, que cette ? majorit? ? ne peut pas engager Blaise. C?est d?ailleurs pour cela que la m?diation de Jean Baptiste a ?chou?. Il faut demander ? ce que ce dernier cadre de concertation directe inter-burkinab? soit pr?sid? par Blaise lui-m?me comme il l?a fait en RCI, au Mali, en Guin?e, etc.

  27. Que ?a soit Blaise Compaor? lui-m?me, que ?a soit Herman yameogo et Consort, savent que la situation nationale en 2014 est semblable ? celle du 13 d?cembre 1998, m?me si ce n?est pas un crime qui a ?t? commis comme celui de Norbert zongo, et d?s le 15 d?cembre 1998, les ?l?ves et les ?tudiants manifestaient par milliers dans les rues appuyer par le collectifs des organisations d?mocratique de masse et des partis politiques compos? du mouvement des droits de l?homme et des peuples du(MBDHP), de la puissante conf?d?ration g?n?ral du travail-Burkinab? (CGT-B) plus d?un groupe d?avocats, d?association des journalistes, de partis politique d?opposition et diverses autre organisations. Pendant un mois comme maintenant, une partie de bras de fer, ponctu?e de journ?es de manifestation ou de gr?ves oppose le collectif au pouvoir, comme le front r?publicain d?Herman Yameogo ? nos jours. Mais Mr. Blaise Compaor? sachant coupable et de trahison a son peuple, il d?cide avec son gouvernement d?accepter certains pr?alables des oppositionnels dont j??tais t?moins : lib?ration des personnes comme moi emprisonn?es apr?s les manifestations, et le lev?e des sanctions prises contres certaines personnes : r?ouverture des discutions et de dialogue comme ce 25 09. 14. Ce n?est qu?apr?s le hauss? de ton du conseil des sages notre r?f?rence de d?mocratie qui avaient les m?mes ?ges que Bila Compaor? le p?re de Blaise Compaor?, et qui avaient tranch? le d?but en ces termes dans leur rapport du 30 juillet 1999 a la page 14, au titre des recommandations paragraphe2.2.2.2. : respectez les r?gles du jeu d?mocratique et accepter le principe de l?alternance politique tant au niveau des institution que des partis politiques, et dans leurs propositions de solution finale, ? la page 16, au paragraphe 2.3.1, les sages ont demand? ceci : Revenir sur la modification 37 de la constitution et de r?introduire le principe de la limitation ? deux mandats pr?sidentiels cons?cutifs conforme ? l’alin?a 164 alin?a 3 de la constitution qui touche a un point capitale pour notre jeune d?mocratie : le principe de l?alternance politique est rendu obligatoire par le texte constitutionnel de 1991. Tous ceux-ci ont ?t? sign? et accepter par le pr?sident Blaise Compaor? avec sa parole donn? aux sages de quitter le pouvoir apr?s ses deux mandats. A mon avis si le pr?sident a le courage d?ATT, ou le capitaine Ghan?en R.., ou fier d?un vrai Burkinab? fils de Bila Compaor? le courageux ancien combattant comme le mien, doit respecter sa parole et quitter le pouvoir pour une alternance apais? au bonheur de la jeunesse intellectuel qui veut s?exprimer.

  28. Non ! Messieurs les chefs des partis politiques de l’opposition. Ce cadre devait ?tre pr?sid? par Blaise lui-m?me. Sinon, il sait tr?s bien que vous n’allez pas obtenir ce consensus. Ensuite il utilisera cela comme un argument pour dire ? l’international: « voyez-vous, les 2 grands camps n’ont pas pu s’entendre, il faut poser la question au peuple ». La majorit? dira oui, il le faut et vous, qu’allez-vous dire? Non pas de r?f?rendum. Je pense que vous devez discuter avec Blaise lui m?me en live avec ses amis de la majorit? comme t?moin oculaire et auditif. Vous savez mieux que moi, que cette ? majorit? ? ne peut pas engager Blaise. C?est d?ailleurs pour cela que la m?diation de Jean Baptiste a ?chou?. Il faut demander ? ce que ce dernier cadre de concertation directe inter-burkinab? soit pr?sid? par Blaise lui-m?me comme il l?a fait en RCI, au Mali, en Guin?e, etc.

  29. Enfin l??quipe du dialogue est mis en place avec un ?quilibre
    parfait,donc nous sommes patient de voir les r?sultats de ce dialogue
    aidera le peuple a sortir des t?n?bres.Vraiment que ce dialogue se passe
    dans la paix et la s?r?nit

  30. Enfin l??quipe du dialogue est mis en place avec un ?quilibre
    parfait,donc nous sommes patient de voir les r?sultats de ce dialogue
    aidera le peuple a sortir des t?n?bres.Vraiment que ce dialogue se passe
    dans la paix et la s?r?nit

  31. Ou est pass? la bande ? Hermane, le pr?tendu Front R?publicain.Je suis ?mu de cette rencontre : elle doit se faire autour du d?part du Pr?sident, surtout sans la fantoche Front r?publicain qui ne repr?sente rien dans la soci?t

  32. Moi je comprend pas pourquoi des rencontres inutile. quelque chose qui est claire comme l’eau de roche .le PF doit partir en 2015 un point c’est tout. ya pas ? discuter ! c’est sur quel points ils veulent s’entendre et c’est le PF qui veut s??terniser au pouvoir l? qui est le l?abrite principal, surement Assimi Kouanda et Hermann Y. les abrites de touche. faut ils vont se faire avoir encore comme au paravent en 2000 sinon c’est le peuple qui va les tu? avant que le CDP les brule. Attention ils ont la ruse du diable!!!

  33. Je voudrais ? la sortie de ses discussions que vous nous donn? des vrais signe d’un Burkina Faso avec des homme capables de r?gler leurs divergences .dans la paix et la bonne marche d’une nouvelle Burkina o? le peuple burkinab? cherche qu’un pr?sident qui est pr?s ? nous sortir de la pauvret? la mis?re et un peuple unis pour le d?veloppement de sont pays et qui pense au pauvre

  34. C’est d?j? bon signe que le fond, excusez, le front r?publicain soit d?j? out ? ce stade l?! L? ils vont bien continuer leur maracana dans les villes et villages!

  35. Dix contre dix,il aurait fallut un de chaque cot? pour que ?a soit un grand match d'un vrai championnat.Le Pr?sident du Faso est ici l?arbitre dans cette partie.Que le meilleur gagne,mais que le fairplay soit le mot maitre!!!

  36. Merci B24 pour cette photo que Blaise Compaor? aime souvent designer ses ennemis. Regardez ceux qui trahi le peuple qui regarde a ailleurs et ne se concentre pas au sujet brulant comme Achille Tapsoba le Renard du CDP, il n?a aucun respect pour le repr?sentant du peuple qui est le pr?sident Blaise Compaor?, et son regard malice avec un sourire moqueur de l?opposition en dit beaucoup, comme Komi Sambo Antoine a failli le gifler au TPR ? la maison du peuple a cause de sa ruse sans fondement de moqueur. Je f?licite tous les acteurs politiques de notre pays pour leur attention ? la situation nationale. Le pr?sident Blaise Compaor? a d? certainement vu le regard de sa fille Djemila bien aim? pour son avec avenir qui se trouve dans l?alternance politique de notre pays et du monde entier qui est aussi la racine de l??mergence et de la paix. Quoi qu?il arrive que ce consensus trouve un chemin paisible avec une sortie honorable pour l?homme fort et m?diateur incontest? du continent. Je reconfirme ma position qui est celle du CFOP et l?ADF/RDA de maintenir la lettre et l?esprit de l?article 37 qui interdit tout pr?sident du Faso de briguer 3 mandats pr?sidentiels cons?cutifs et qui reste un arbitre redoutable pour tout pr?sident pr?dateur pour le peuple Burkinab?. Je remercie les sites des r?seaux sociaux en ligne et leurs internautes qui sont aussi un parti politique neutre et mondial, dont 90% sont pour l?alternance politique dans notre pays. Bon vent et bon courage pour les reporters neutres de ce rencontre qui est de vie ou de mort pour notre jeune d?mocratie et le pays que nous aimons tout. Que Dieu prot?ge Abbdou Zour? qui risque tous les jours sa vie pour nous donner les premi?res informations dites de cru.

  37. Tapsoba le Renard du CDP, il n?a aucun respect pour le repr?sentant du peuple qui est le pr?sident Blaise Compaor?, et son regard malice avec un sourire moqueur de l?opposition en dit beaucoup, comme Komi Sambo Antoine a failli le gifler au TPR ? la maison du peuple a cause de sa ruse sans fondement de moqueur. Je f?licite tous les acteurs politiques de notre pays pour leur attention ? la situation nationale. Le pr?sident Blaise Compaor? a d? certainement vu le regard de sa fille Djemila bien aim? pour son avec avenir qui se trouve dans l?alternance politique de notre pays et du monde entier qui est aussi la racine de l??mergence et de la paix. Quoi qu?il arrive que ce consensus trouve un chemin paisible avec une sortie honorable pour l?homme fort et m?diateur incontest? du continent. Je reconfirme ma position qui est celle du CFOP et l?ADF/RDA de maintenir la lettre et l?esprit de l?article 37 qui interdit tout pr?sident du Faso de briguer 3 mandats pr?sidentiels cons?cutifs et qui reste un arbitre redoutable pour tout pr?sident pr?dateur pour le peuple Burkinab?. Je remercie les sites des r?seaux sociaux en ligne et leurs internautes qui sont aussi un parti politique neutre et mondial, dont 90% sont pour l?alternance politique dans notre pays. Bon vent et bon courage pour les reporters neutres de ce rencontre qui est de vie ou de mort pour notre jeune d?mocratie et le pays que nous aimons tout. Que Dieu prot?ge Abbdou Zour? qui risque tous les jours sa vie pour nous donner les premi?res informations dites de cru.

  38. kabore jean baptiste |

    je doutais de la sinc?rit? du chef de l’Etat mais au regard de la composition des deux d?l?gations, je commence ? croire ? sa bonne foi. Qu’il nous ?pargne des affres de la division. seul lui a les solutions ? la crise.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article du même genre