Burkina : Les grandes lignes de la charte de la transition adoptée ce jeudi

6621 166

La fumée blanche s’est échappée de l’Autorité du Liptako-Gourma dans la soirée du 13 novembre 2014, aux environs de 21h.  Partis politiques, société civile, autorités coutumières et religieuses  et forces de défense et de sécurité sont enfin parvenus à un juste milieu sur la charte de la transition (pour la lire, cliquez).  

Il a fallu trois heures pour que les différentes parties puissent aboutir à un document dont le contenu est accepté par tous.

Lorsque le modérateur a demandé ceux qui votaient contre ou abstention, aucune main ne s’est levée. Pour le « pour », ce sont des acclamations qui ont résonné dans la salle de conférence du Liptako-Gourma, y compris avec les représentants de l’armée, suivies aussitôt de l’hymne national burkinabè.

Quelles sont les grandes lignes de cette charte (voir le document en cliquant ici) ?

Ecoutez Luc Marius Ibriga

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/176787624″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

C’est le Pr Luc Marius Ibriga, membre de la société civile et membre du Comité de rédaction de la charte, qui l’explique. D’abord, le président de la transition doit être un civil et ne doit pas être un leader politique, comme l’a souhaité l’armée, afin d’assurer son impartialité lors des élections.

Les représentants des militaires ont participé à cette plénière et entonné l'hymne national avec tous les participants après l'adoption de la charte (© Burkina 24)
Les représentants de l’armée ont participé à cette plénière et entonné l’hymne national avec tous les participants après l’adoption de la charte (© Burkina 24)

Ensuite, le Président de la transition (il sera désigné par consensus et non plus par vote) nomme lui-même son Premier ministre, afin, explique Ibriga, qu’ils soient en phase pour diriger la transition.

Ce Premier ministre dirigera un gouvernement de transition composé de 25 départements ministériels, dont la répartition doit prendre en compte les femmes, les jeunes et les syndicats. Mais les personnalités qui ont soutenu la modification de l’article 37 de la Constitution ne pourront pas y participer.

La troisième grande ligne porte sur le Conseil national de la transition qui sera composé de 90 membres et sera un organe délibératif. Il sera dirigé par une personnalité civile. Quant à sa composition, elle sera la suivante :

– Trente (30)  représentants des partis politiques  de l’ancienne opposition politique ;

– Vingt cinq (25) représentants des organisations de la société civile ;

– Vingt cinq (25) représentants des forces de défense et de sécurité;

– Dix (10) représentants de l’ancienne majorité.

L’ancienne majorité fera donc partie du Conseil national de transition.

Quelle sera maintenant la suite ? Selon les explications du Pr Ibriga, la suspension de la Constitution sera bientôt levée et le Conseil constitutionnel va constater la vacance du pouvoir, puis l’inexistence de certaines institutions et enfin enclencher la mise en œuvre de la transition, dont le premier palier sera la désignation du Président de la transition.  Pour le reste, la balle est dans le camp de l’armée, a  laissé entendre le Pr Ibriga.

Il y a 166 commentaires

  1. Bravo au colonel zida.Il est entrain de rentr? dans l’histoire du BURKINA.je pense qu’il est un patriote.je propose qu’on le nomme Ministre de la D?fense en guise de r?compense.

  2. N’importe quoi, comme message, on doit tout faire pour que les partisans de Blaise Compaor? ne soit pas au pouvoir, puisse que eux m?me disait que « en dehors de Blaise personne ne pouvait ?tre Pr?sident au Burkina ». Alors il est parti et vous pouvez ?tre maintenant Pr?sident?. je pense que l’arm? est entraine de manigancer quelque chose. Ils ne peuvent pas ?tre Pr?sident, ce sont eux qui le disent.

  3. C?est bien mais ce n?est pas arriv? car il n?y a aucune raison que l?arm?e si?ge ? l?assembl?e nationale qui est cens?e repr?sent?e les civils. Je ne pense pas que la fonction de militaire soit conciliable avec la politique.
    Le plus grand probl?me et le plus grand d?terminant de la suite de toute cette folle course est certainement le choix du Pr?sident de la transition.
    Maintenant, qu?ils ont vendu la r?volution, voyons si nous en tirerons b?n?fice. Je reste perplexe, tant que la politique dominera les int?r?ts du peuple, il n?y aura pas de v?ritable changement.
    Il faut nettoyer toute la maison pendant qu?on y est.

  4. C?est bien mais ce n?est pas arriv? car il n?y a aucune raison que l?arm?e si?ge ? l?assembl?e nationale qui est cens?e repr?sent?e les civils. Je ne pense pas que la fonction de militaire soit conciliable avec la politique.
    Le plus grand probl?me et le plus grand d?terminant de la suite de toute cette folle course est certainement le choix du Pr?sident de la transition.
    Maintenant, qu?ils ont vendu la r?volution, voyons si nous en tirerons b?n?fice. Je reste perplexe, tant que la politique dominera les int?r?ts du peuple, il n?y aura pas de v?ritable changement.
    Il faut nettoyer toute la maison pendant qu?on y est.

  5. Le peuple en mouvement |

    Je suis fier de mon peuple, je suis fier de l’arm?e! L’arm?e c’est le peuple, le peuple c’est l’arm?e! Le peuple est dans l’arm?e, l’arm?e est dans le peuple! L’arm?e et le peuple sont unis, coll? serr?!Que le Burkina avance, main dans la main!
    VIVE LE BURKINA FASO!

  6. je salut la clairvoyance des un et des autres en ce concerne le consensus trouv? au tour de l’adoption de la charte de transition. Mais je trouve que 10 Places pour l’ex-majorit? c’est trop. que Dieu b?nis le Burkina Faso. en avant pour une transition apais?e et ? l’aboutissement des ?lections apais?s et accept?s par tous!!!

  7. Vous ?tes fantastique chers Burkinab?s. Maintenant sans tricherie appliqu?s sans faux fuyant les articles et vous serez digne d’un Etat des hommes int?gres. Nous sommes de coeur avec vous.

  8. SVP essayons de voir plus claire dans cette fa?on de structurer la soci?t?. Tout ce passe comme si l'arm?e est au dessus des autres composants de la soci?t?. je ne suis pas un sociologue, mais je trouve que c'est pas normal de faire les choses de cette fa?on. pour moi l'arm?e est une composante de la soci?t? au m?me titre que la classe politique, soci?t? civile, religieux… Alors pourquoi elle doit amender les propositions des autres composants? moi je trouve ici quelque chose de pas trop claire! au fait les 25 repr?sentants de l'arm? ne viennent-ils pas en compl?ment des 10 de la majorit?. vous savez que l'arm?e est gangr?n?e jusqu'? la moelle ?pini?re par le pouvoir d?chu pendant 27 ans. je refuse de voir le noir, mais la prudence me recommande de prendre cette charte avec beaucoup de r?serve. chers compatriotes ne nous laissons pas emporter par la soif de changer parce que nos probl?mes sont l?. il nous faut un changement qui puis les r?soudre…

  9. souleymane nakanabo |

    dieu aime le Burkina Faso et sous aucun pr?texte il ne le laissera sombrer dans la violence et la d?solation, ? la grande satisfaction de certains importun?s pr?dicateurs. vive le Pays des hommes int?gres!

  10. Tt c q ns pouvion c? d remerci? dieu d lid? d prdn e damr qil a instor? o burkinab? qil fass jsq a leternit? e qil bnis l? acteur ns rmersion bocou l? hoe d larm? pr l?r comprehension q l burkina sw l cntr d la pai mondial q Dieu beni l Burkina

  11. enfin l'arm?e ? compris que le peuple est avec elle pour une bonne marche de notre d?mocratie, Bonne chance a la transition pour des ?lections d?mocratique. mais le cdp doit se clamer et ?viter de faire des sorties d?plac?es comme la fait Mr kanidoua ? fasonet

  12. j’aime mon pays,j’aime l’integritee de mes conpatriote burkinab? du FASO….Que DIEU Benisse le BURKINA FASO !!!!!!!!!!!!!!!brovo! que Dieu nous conduises dans transition de paix et de justice………….LA PATRIE ou LA MORT NOUS VAINCRONS !!!!!!!!!!!

  13. soyez mod?r? mes chers fr?res pensez vous qu'on pourra faire une transition r?ussie et mettre de cot? l'arm?e? celui l? m?me qui a su se ranger dans le bon sens au bon moment pour que les burkinab? puisse r?ussir a d?raciner ce pouvoir dictatorial? ? mon sens cela n'est pas trop demander si l'arm?e d?cide de prendre part au CNT m?me si je sais que leur r?le dans la gestion des affaires politique est tr?s limit

  14. sawadogo zadi lacina |

    s’il ya eu 1 terrain d’entente,c? vr?ma bon sinon q l’ennemi ki s trouv ? yamoussoukro s moquera d ns,filles e fils dign d pays..la patrie o? la mort ns vaincrons.

  15. Toutes mes f?licitations ? toutes les personnes qui ont contribu? de quelque apport que ce soit ? l’?laboration de cette charte qui voit son adoption ce jour ? l’unanimit?. Puisse vos efforts, arros?s par la sueur des croquants des 30 et 31 octobre; et nourris par le sang de nos martyrs, permetre ? notre cher Faso de conna?tre d?finitivement la D?mocratie v?ritable. Long Life revolution! Long Life our beloved country!!

  16. TROP LOUCHE CET HISTOIRE DE LA CHARTE,PARCEQUE L?ARM?E EN OCCUPANT 25 POSTES AC A TOUJOURS UNE MAINS MISE SUR LE POUVOIR DE LA TRANSITION .QUE DEVIENNENT LES COMMISSIONS ENVISAG?ES DANS LA CHARTE.

  17. Merci ? ce vaillant peuple qui s’est r?solument engag? pr son avenir. Bravo ? l’arm?e qui se montre de plus en plus r?publicaine.

  18. Que les autres pays africains prennent l’exemple sur le Burkina Faso. A bas le pouvoir a vie. C’est fini pour ceux qui prenaient le pouvoir pour leur champ de coton. Vive le Burkina nouveau.
    Que le tout puissant benisse le Faso.

  19. N’est-ce pas ce que je disais. Il faut toujours faire confiance jusqu’? ce qu’on nous trahisse. F?licitations ? vous tous. En avant le peuple burkinab

  20. ?vitons des propos qui peuvent bless?s nos braves soldats qui ont eu une attitude r?publicaine et d’hommes int?gres.
    Le d?ch?ance du r?gime a ?t? avec leur concours, ils ont pris le pouvoir puis sont d’accord pour le laisser ? un civil sur consensus et ils le feront.
    Un peu de patience, de confiance et de reconnaissance de la part de chacun serait une attitude responsable.

  21. ALLAHU Akbar, mais un b?mol tout de m?me. l’ arm?e s’ agrippe au pouvoir. signe que nos bidasses n’ ont encore rien compris. ils gagneraient ? retourner en caserne et garder leur ?nergie pour se r?former. l? ?galement,il ya du boulot.

  22. C’est ?a un pays de dialogue. Vive les Hommes Int?gres ! Vive le Burkina Faso. Que Dieu nous donne un pr?sident qui fera l’unanimit? afin que nous puissons entamer le vaste chantier de reconstruction et de consolidation des acquis avec une jeunesse qui suscite lueur et espoir.

  23. LOUANGE A ALLAH….ceci est la preuve que toutes les parties prennantes ont plac? l’inter?t sup?rieur de la nation au dessus de tous..merci ? toutes ces parties(arm?e?soci?t? civil e opposition) d’avoir conduit avec matirit? ce processus qui marquera l’histoir de notre pays….que Dieu benisse le burkina faso et nul autre pays que le burkina faso.

  24. La suite est simple: tous ceux qui sont candidats volontaires ou propos?s vont passer sous la loupe de la charte et not? suivant les crit?res de ladite charte.Celui qui aura le plus de points sera retenu

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article du même genre