Lettre ouverte au ministre des mines

1968 4

Ceci est une lettre ouverte adressée au ministre des mines et de l’énergie.

Objet : la mauvaise foi de la société minière Gryphon Minerals

Monsieur le Ministre,

Suite à un reportage que j’ai réalisé du 1er au 4 juillet 2013 sur le site d’exploration minière de la société Gryphon Minerals-Burkina Faso dans la province de la Léraba, j’ai eu occasion de faire la connaissance de M. Phillip Aupy, le Directeur Général (DG) de Gryphon Minerals-Burkina Faso au siège de ladite société à Ouaga 2000. Ce fut la naissance d’un premier contact convivial.

Le 9 juillet 2013, M. Aupy m’a fait appeler au siège de la société pour la tenue d’une réunion portant sur les questions de communicationen faveur de Gryphon. Entouré de  Mme Maîmouna Guembré, Directrice Générale Adjointe de Gryphon Minerals, Mme Oumou Tiendrébéogo, Assistante du Directeur Général, M. Phillip Aupy  a dit reconnaître que Gryphon Minerals « communique moins », ce sont les mots du  DG et que par conséquent, il me demande d’élaborer et de proposer une stratégie de communication pour la société à l’effet de contribuer à donner une plus grande visibilité médiatique aux activités de l’entreprise.

Quelques semaines plus tard, j’ai rédigé, une  Offre technique et financière de 27 pages pour le programme de communication (2013-2015) de Gryphon Minerals Burkina  que j’ai fait parvenir à M. Phillip Aupy pour examen, amendements et validation. Les honoraires du Consultant évalués à Trois Millions (3 000 000) F.CFA y ont été  mentionnés à la page 22.

Une fois le document réceptionné, M. Phillip Aupy, le Directeur Général de Gryphon Minerals-Burkina Faso ne  s’est plus jamais « prononcé », pendant un an,  sur la suite à donner à l’offre de communication.

Et pourtant « tout travail mérite salaire ! », nous apprennent les lois du vent de l’effort

Toutefois, ce silence moralement torturant ne m’a aucunement froissé car, mu que j’étais, par l’entretien et la nourriture d’une valeur humaine : l’amitié et la collaboration professionnelle.

Mais le temps passant, mes efforts ont été dilués, mon espérance a été trahie et  le fruit de la collaboration a tenu sur un mince fil de rasoir. Monsieur le Ministre, j’en suis très peiné.

Ce n’est qu’en mai 2014, soit un an après, et aussi, après que j’ai trépigné d’impatience que  j’ai reçu seulement la somme de Cent Mille (100 000) F.FCA sur le montant dû.

A ce jour, la société Gryphon Minerals- Burkina Faso me reste redevable de la somme de Deux Millions Neuf Cent Mille (2 900 000) F.CFA.

A ma grande surprise, M. Aupy m’adresse le 25 septembre 2014 une correspondance dans laquelle il affirme qu’ « une offre de service ne saurait être payante ». Et il y conclut : « Je ne suis donc plus disposé à discuter avec vous de ce sujet. Au cas où vous estimeriez que Gryphon vous doit de l’argent, je vous prie de recourir aux services compétents afin que la question soit définitivement tranchée » !

Monsieur le Ministre, au regard de ce qui précède, j’en déduis que Gryphon Minerals est de très mauvaise. Aussi, je vous saurais gré de bien vouloir intercéder auprès du Directeur Général de la société pour que je puisse recouvrer mes honoraires qui s’élèvent à jour à Deux Millions Neuf Cent Mille (2 900 000) F.CFA.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’assurance de ma cordiale disponibilité.

Ouagadougou, le 18 décembre 2014

Idrissa NOGO, journaliste, Consultant en communication, Enseignant                           

Tél 72030304

Mail : [email protected]

Il y a 4 commentaires

  1. il faut bannir la gestion traditionnelle de vos affaires surtout pour un journaliste enseignant.si tu lui avais fait signer il te suffisait de le trimbaler ? la justice et tu auras gain de cause. retiens la le?on prochainement.

  2. Si vous d?nier le droit de vous plaindre je crois que ce n’est pas ? un Ministre f?t-il militaire de r?gler les litiges commerciaux entre partenaires en affaires. Il y a des dispositions et des juridictions appropri?es pour ?a. D’abord il y a le droit OHADA et au Burkina Faso, il y a le CAMCO et depuis quelque temps les Tribunaux de Commerce. Allez d?poser plainte labas et vous aurez probablement gain de cause si tant est que votre plainte est fond?e. Laissez le Ministre tranquille. Il n’est pas la pour ?a.

  3. mon cher ami de moi ? toi sois s?rieux ne soyons pas ridicule en rendant la fonction du Premier ridicule. une offre de service n’a jamais ?t? factur?e. tu as propos? des id?es et la soci?t? n’est pas tenu de les prendre ou te prendre pour le service et qu’est ce prouve que quelqu’un n’a pas propos? mieux et meilleur que toi. ? la limite si tu ne veux arnaquer la soci?t

  4. Vraiment on ne comprends pas les gens avec ces revendication pele-meles. On vous a bien dit que si vous vous estimez laisser, de saisir les services competents, est ce que le ministre des mines est a la fois ministre de la justice? Allez y deposer votre plainte a la justice au lieu d’importuner les gens. Et puis a vous personnellement je ne vois pas les details qui justifient ces honnoraires de 3,000,000fcfa. Croyez vous que rediger une proposition de 27 pages meritent des honnoraires de 3,000,000f? Et combien va t-on vous payer alors une fois le trvail effectue? Un peu de bon sens

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Article du même genre