Burkina : NAFA, un nouveau parti dans l’arène politique

24417 14

Un nouveau parti politique est né au Burkina, ce 31 janvier 2015. Il se nomme la « Nouvelle alliance du Faso », en abrégé NAFA. Son objectif est de changer la façon de faire la politique au Burkina et renouer les liens entre la politique et les Burkinabè.

C’est un nouveau parti politique, mais il n’est pas composé par des visages inconnus. Le président provisoire du Secrétaire exécutif tout aussi provisoire (composé d’une trentaine de membres), Rasmané Ouédraogo est issu de l’ex-majorité. Tout comme nombre de membres  ou de militants de NAFA, « originaires » de l’ADF/RDA et du CDP.

Mais Rasmané Ouédraogo dit « assumer entièrement» son passé, car, dira-t-il à la presse ce samedi, « nous sommes tous comptables des 27 ans de pouvoir » de Blaise Compaoré.

D’obédience social-démocrate, NAFA se fixe pour objectif d’apporter des correctifs et des réponses aux maux qui ont entraîné l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, en « œuvrant au changement en apportant un nouveau mode de gouvernance en adéquation avec les aspirations profondes du peuple », a indiqué Rasmané Ouédraogo.

Le Manifeste fonde le parti sur des valeurs comme la justice et la bonne gouvernance.

Rasmané Ouédraogo, président de NAFA
Rasmané Ouédraogo, président de NAFA

L’Assemblée constitutive du parti a eu lieu ce 31 janvier 2015 au centre cardinal Paul Zougrana. Les textes constitutifs ont été adoptés et un bureau exécutif provisoire a été mis en place.

Le parti se donne trois mois pour s’étaler sur l’ensemble des 45 provinces du pays et se préparer pour les prochaines échéances électorales, se voyant déjà comme le prochain parti majoritaire. Rasmané Ouédraogo explique que la formation politique compte sur les expertises, somme de contact de ses membres, des « acteurs plus ou moins connus sur le terrain ».

Est-ce un parti politique qui soutiendra la candidature de Djibrill Bassolé, ancien ministre de Blaise Compaoré ? « Notre souhait,  c’est d’avoir un candidat pour les élections présidentielles. Ça reste pour les jours à venir », répond Rasmané Ouédraogo.

Abdou ZOURE

Burkina24

There are 14 comments

  1. MOI EN R?ALIT? C’EST PAS CEUX QUI CR?ENT LES PARTIS QUI M??NERVENT LE PLUS. MAIS LES PETITS VAUTOURS INCAPABLES DE CHERCHER LEUR GAGNE PAIN AILLEURS QUE DE SUIVRE CES GENS LA EN SE DISANT ! AU FINISH PERSONNE NE CHERCHE LE BIEN DE CE PAYS NI L’AVENIR DE NOS ENFANTS. MERDE A LA POLITIQUE!!!!!

  2. MOI EN R?ALIT? C’EST PAS CEUX QUI CR?ENT LES PARTIS QUI M??NERVENT LE PLUS. MAIS LES PETITS VAUTOURS INCAPABLES DE CHERCHER LEUR GAGNE PAIN AILLEURS QUE DE SUIVRE CES GENS LA EN SE DISANT ! AU FINISH PERSONNE NE CHERCHE LE BIEN DE CE PAYS NI L’AVENIR DE NOS ENFANTS. MERDE A LA POLITIQUE!!!!!

  3. Cr?er un parti politique ? la h?te pour faire pr?senter un complice d?assassin comme Djibril Bassol? n?ira pas loin. Je connais la politique Burkinab? depuis son ind?pendance, militaire ou civile, je ne jamais v?cu ce ridicule, comme la cr?ation du NAFA pour pr?senter un fant?me qui sera inculp? d?s que la justice sera en place pour juger les crimes impunis comme le cas de Norbert Zongo et de David Ou?draogo dont Djibril Bassol? ???gendarmerie??? et Oubda Amos ??police??? sont au c?ur des dossiers ?touff?s. Le peuple Burkinab? est m?ri, et il sait que la place de Djibril Bassol? et Blaise Compaor? est dans une cellule de la MACO ou a la CPI. Il est temps que mon petit fr?re Bassol? se fasse oubli? jusqu?en 2020, je le disais aussi au complexe Blaise Compaor? entre mai et Octobre 2014. Les frais de la cr?ation du NAFA a ?t? ramener de Yamoussoukro au retour de Djibril apr?s avoir visiter son complice d?assassin. NAFA=copie coller du CDP

  4. Comme si il n'y avait pas assez de parti politique comme cela au Faso. Eh! encore des loups d?guis?s! C'est maintenant apr?s le d?part de votre champion Blaise que vous vous rendez compte qu'il y avait une autre fa?on de faire de faire la politique. Top ou tard chacun sera comptable et devra assumer tout qu'il posera comme acte. La politique du ventre et de l'entre-jambe, quand tu nous tiens!

  5. Une vomissure du CDP. Je demanderai a tous les acteurs du CDP d?oubli? le nom du CDP et s?aligner derri?re cette vomissure qui s?appelle NAFA dont la jeunesse saura faire un parti propre et digne d?un pays int?gre.

  6. Nouvelle alliance, nouvelle fa?on de faire la politique, servir et non se servir. Unir pour b?tir. Voil? ce qui revient contament dans vos discours. Je vous encourage ? les traduire dans votre vie politique de tous les jours. F?licitations

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article du même genre

RCA: report des élections confirmé

Posted by - 25 décembre 2015 0
Les élections présidentielle et législatives en Centrafrique se tiendront le 30 décembre au lieu du dimanche 27 comme prévu initialement. Cette…