La communauté « Gurunsi » à l’honneur au Musée national

3504 2

Le Musée national du Burkina Faso, en collaboration avec le ministère de la culture, se lance dans une logique de dynamisation en s’ouvrant aux différentes communautés du Burkina. La première activité fera la part belle à la communauté « Gurunsi » du 24 juillet au 18 octobre 2015 à Ouagadougou, à travers une exposition dénommée « Gurunsi » du nom de ce groupe ethnique. En effet, l’activité consiste à faire découvrir les savoir et savoir-faire de cette communauté dans un temps donné au sein du musée. Les premières autorités étaient de ce fait face à la presse, le lundi 20 juillet, pour communiquer sur les activités y afférentes.

Le Musée national, lieu par excellence de valorisation des spécificités culturelles des communautés, veut se positionner comme lieu d’attraction des communautés. A cet effet, il ouvre ses portes au groupe « Gurunsi » à travers  une exposition éponyme durant trois mois.

Le choix porté sur le groupe « Gurunsi » pour cette première activité, se justifie selon le président de la coordination, Désiré Ouédraogo, par le fait que les «Gurunsi» est l’une des ethnies les plus anciennement installées au Burkina Faso, et qui ont une culture riche et diversifiée qui continue de nourrir les expressions culturelles artistiques.

Pour ce faire, à l’exposition classique d’objets, vont se greffer plusieurs activités festives, scientifiques et culturelles en vue de mettre en valeur  la richesse et la diversité culturelles des différents groupes ethniques gurunsi, « nuni », « kassena », « lyiélé ».

Un colloque, des soirées culturelles, les « 21 de Réo » qui sont des marchés spécifiques des « Gurunsi », un concert d’artistes modernes et traditionnels « Gurunsi », une  foire gastronomique, un festival de masques sont entre autres activités prévues pour se tenir dans l’enceinte du musée au profit des autres communautés.

Dans un esprit participatif et inclusif, toutes les composantes socio professionnelles du groupe «Gurunsi » ont été associées à la mise en œuvre du projet. Un comité scientifique composé de chercheurs «Gurunsi » est dirigé par le professeur Moustapha Gomgnibou. La direction artistique est assurée par l’artiste Bil Aka Kora.

Pour Désiré Ouédraogo, c’est un concept qui consiste à faire découvrir une communauté aux autres dans un endroit fixe et susciter le goût des visites du musée à tout le monde. La réussite de cette première activité sera déterminante, selon toujours le coordonnateur pour une institutionnalisation de l’exposition et son ouverture à d’autres communautés.

Revelyn SOME

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre