Escrime : La deuxième édition de la Coupe Mogho Naba pour une mise en jambe

2325 0

La deuxième édition de la Coupe Mogho Naba en escrime s’est tenue le samedi 30 juillet 2016 sur le terrain qui porte le nom du chef des Mossi de Ouagadougou. Lors de cette compétition, Safoura Korbéogo a battu la championne en titre Maria Ouattara en fleuret féminin alors qu’au sabre masculin, Abdoul Djalil Ouédraogo est sorti vainqueur devant Nassid Koala.

La Coupe du Mogho Naba vise aussi la popularisation de l'escrime
La Coupe du Mogho Naba vise aussi la popularisation de l’escrime

En prévision du championnat national d’escrime, la fédération burkinabè en charge de cette discipline a tenu à mettre en jambe les escrimeurs à travers la coupe Mogho Naba. Pour cette édition, 28 combattants venus de Ziniaré, Banfora, Ouaga, Gaoua, Diébougou, Bobo ont pris part à cette compétition qui a vu l’équipe de Bobo Dioulasso rafler les meilleures places. Chez les dames, dans la catégorie fleuret de cette compétition, Maria Ouattara de Diébougou championne en titre a eu du mal pour s’imposer devant Safoura Korbéogo de Bobo-Dioulasso.

« Je suis très heureuse puisque chaque fois, mon meilleur classement est la deuxième place. Enfin, je suis vainqueur, c’est un  soulagement », a fait savoir Safoura Korbéogo. Minata Kombani de Bobo-Dioulasso a pris la troisième place dans cette catégorie. Toutefois, Maria Ouattara a pu se rattraper en remportant la médaille d’or en sabre après sa victoire (10-3) contre Minata Konboni de Bobo-Dioulasso. Safoura Korbéogo a occupé la troisième place du classement au sabre.

Chez les hommes, Nassid Koala a été moins fort que d’habitude. Il a dû faire face à la fougue de Abdoul Djalil Ouédraogo, son coéquipier de Bobo-Dioulasso (8-10) au sabre. Au fleuret Arouna Ouédraogo de Gaoua n’a pas eu les moyens pour s’imposer face à Inoussa Traoré (5-10). Souleymane Ouédraogo de Bobo-Dioulasso s’est contenté du troisième rang à sabre alors que ce classement revient à Ki Parfait de Bobo-Dioulasso au fleuret.

Les vainqueurs de cette compétition ont reçu la somme de 55 000 F CFA. En plus de la médaille d’argent, les finalistes malheureux ont empoché 45 000 F CFA contre 30 000 F CFA pour les médaillés de bronze. Des récompenses satisfaisantes pour ces derniers puisque le champion s’en sort d’habitude avec la somme de 25 000 F CFA,  soit moins que celle reçue par le troisième de cette compétition.

Cependant, pour Abdoul Djalil Ouédraogo, il est nécessaire de mettre plus de moyens pour permettre aux escrimeurs de prendre part aux tournois internationaux. « Ce tournoi prépare nos athlètes pour le championnat à venir. Par rapport à l’année dernière, il  y a de l’amélioration. Nos athlètes manquent de compétitions mais ce tournoi permet de voir qu’il y a du travail qui est fait », a souligné Hamidou Sawadogo, le président de la Fédération burkinabè d’escrime qui pense qu’il faut miser sur la formation des encadreurs pour avoir des athlètes de haut niveau, surtout que l’escrime n’est pas encore bien connu au Burkina Faso.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre