Cinéma : Les moteurs de Ouaga Film Lab tourneront bientôt à grand régime

2345 0

A l’instar de la France, du Maroc et du Québec, Burkina dont la capitale Ouagadougou est reconnue pour être la plaque tournante du cinéma africain a son incubateur  de cinéma dénommée Ouaga Film Lab,  le laboratoire de développement et de coproduction de films. Il  tient sa première édition du 19 au 24 septembre 2016. Pour ce faire, 20 porteurs de projets de films de l’Afrique de l’ouest se retrouveront à Ouagadougou pour une formation afin de parfaire leurs projets et se doter des mécanismes de financements locaux et internationaux. Les organisateurs étaient face à la presse ce mardi 13 septembre 2016 pour décliner les activités afférentes à l’évènement.

« Détecter les pépites qui pourront représenter l’Afrique dans de grands festivals internationaux de films »,  c‘est l’objectif que se fixe Ouaga Film Lab aux dires de Alex Moussa Sawadogo, l’un des organisateurs.

Cette première édition se focalise sur l’Afrique de l’ouest et à l’issue d’un appel à projet, 10 films ont été retenus. Ces porteurs de projets cinématographiques,  notamment les binômes réalisateurs-producteurs seront formés par des experts en scénario, en production et en speech afin de les rendre plus compétitifs et faciliter leur accès aux financements.

Les rencontres professionnelles se font par une mise en réseau avec des producteurs internationaux, des bailleurs de fonds de production cinématographique et la facilitation à l’accès aux réseaux partenaires notamment,  La fabrique de cinéma du monde en France, le FIDADOC au Maroc, EAVE au Luxembourg, SODEC au Quebec  et la Vision du Réel en Suisse.

A l’issue de cette édition, 5 prix,  essentiellement des bourses d’études, sont décernés au plus méritants, par l’UNICEF, l’OIF, l’Institut Français, l’EAVE et un autre prix pour une résidence d’écriture.

Ce n’est pas tout

Il est également prévu un panel sur les financements non classiques du cinéma. Les talents Lab, qui comprennent un concours de scénario, une résidence de création cinématographique, une phase de tournage et de restitution dédiés aux jeunes de 12 à 13 ans, sont également inscrits au programme, de même qu’une plateforme d’introduction et d’adaptation de production destinée aux plus jeunes (à partir de 6 ans).

L’ouverture officielle est prévue au village Opéra de Laongo. L’évènement se déroulera ensuite à l’Institut de formation en audiovisuelle « Imagine » de Ouagadougou et son directeur Gaston kaboré, grand cinéaste burkinabè et l’un des coaches pour Ouaga Film Lab, de féliciter l’initiative et de dire tous ses vœux de réussite pour l’évènement.

Ouaga Film Lab, initié par Génération Films, un collectif d’entrepreneurs, de producteurs, de réalisateurs en 2015, a déjà été présenté à des festivals notamment la Berlinade en Allemagne, à Cannes en France et à Venise en Italie comme projet innovant.

Revelyn SOME

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre