Cheick Oumar Zongo, chef d’entreprise : « Un jeune de 20 ans sait comment faire pour réussir sa vie »

2859 0

 « Atlantique Distribution et service » est une société qui excelle dans le domaine de l’informatique, de l’immobilier et de l’import-export. Cheick Oumar Zongo, le directeur général, s’est prêté aux questions du site lesaffairebf, afin de partager son expérience et présenter davantage son entreprise. Aussi donne-t-il son point de vue sur les innovations dans le secteur des technologies au Burkina Faso.

Burkina 24 (B24) : Comment appréciez-vous le milieu de l’informatique au Burkina, ainsi que l’innovation dans ce domaine?

Cheick Oumar Zongo (COZ) : Chacun essaie de faire ce qu’il peut pour pouvoir se faire une place. C’est vrai qu’il y a la concurrence, mais je pense  qu’il y a assez de place pour tout le monde.

L’innovation est assez acceptable, surtout avec le renouveau qu’il y a. Je sais qu’il y a des projets dans le domaine de la fibre optique pour l’amélioration de l’Internet et plein d’autres initiatives que ce soit du gouvernement ou dans le secteur privée, qui tendent à faciliter ou du moins à rendre encore meilleurs l’informatique, les réseaux, l’internet. Aujourd’hui,  dans le monde où nous sommes, il y a plus de monde qui s’intéresse à cet outil parce que c’est devenu pratiquement indispensable, voire une nécessité pour le travail.

B24 : En matière d’import-export, quels sont les produits que vous commercialisez ?

COZ : Ce sont des produits divers. On peut citer, entre autres, les produits informatiques, de l’immobilier, de l’équipement des bureaux et pleins d’autres produits. Tout dépend de la demande du moment et on s’adapte.

B24 : Comment se passe l’opération et quelles difficultés rencontrez-vous quand vous importez ?

C’est vrai que ce n’est pas facile. D’abord le premier point c’est comment faire pour trouver les ressources financières. Ensuite ça se passe comme ailleurs ; c’est-à-dire qu’on  y va, on identifie les besoins et ça se passe par le chargement des conteneurs pour le fret aérien, et c’est ainsi qu’on achemine les produits vers le Burkina.

Les difficultés du voyage, c’est que… lire la suite.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles du même genre