Année internationale des légumineuses: La déclaration de Ouagadougou

1834 0

Les participants à la clôture de l’Année internationale des légumineuses qui s’est tenue à Ouagadougou ont produit une déclaration ce 11 février 2017. Ils ont recommandé aux Nations Unies l’institutionnalisation d’une Journée internationale des légumineuses chaque 10 février. Voici l’intégralité de la déclaration.

NOUS, acteurs gouvernementaux, intergouvernementaux, organisations nationales, régionales, continentales et internationales, acteurs non étatiques, engagés pour le développement de l’Agriculture ;

Reconnaissant l’importance des légumineuses dans les systèmes de production agricole, la gestion de la fertilité des sols, la réduction des effets néfastes du changement climatique et le renforcement de la résilience surtout pour les couches les plus vulnérables en particulier les femmes et les enfants ;

Reconnaissant l’importance des légumineuses dans la réduction des maladies cardio-vasculaires liées à la surcharge pondérale ;

Reconnaissant l’importance des légumineuses dans l’alimentation humaine et animale surtout pendant les périodes de soudure dans les pays sujets à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle ;

Reconnaissant que les légumineuses constituent une importante source de revenus pour les ménages les plus vulnérables dans les pays en voie de développement et dans le monde entier ;

Reconnaissant la nécessité de renforcer les appuis en matière de recherche sur les légumineuses et de vulgarisation des acquis de la recherche ;

Reconnaissant l’importance de renforcer la synergie d’action entre les différents acteurs de la chaine de valeur des légumineuses ;

Conscients que les légumineuses représentent une part relativement importante des échanges mondiaux à travers les processus de transformation et de commercialisation ;

Conscients que l’atteinte d’une sécurité alimentaire et un développement des productions animales durables réside en grande partie dans les légumineuses ;

Rappelant l’impact potentiel des légumineuses dans l’atteinte des Objectifs de Développement Durable que sont :
Objectif 1 : Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde ;
Objectif 2 : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable ;

Objectif 5 : Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles ;

Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous ;

Objectif 12 : Établir des modes de consommation et de production durables ;

Objectif 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions

Se félicitant de l’engagement de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) et des Etats à promouvoir les légumineuses dans le monde à travers ses programmes régionaux pour le développement agricole et la sécurité alimentaire et nutritionnelle ;

Notant avec préoccupation que les recherches et communications ont mis en exergue les principales contraintes qui entravent le développement des filières légumineuses ;

Réunis à Ouagadougou au Burkina Faso, les 10 et 11 Février 2017 à l’occasion de la clôture de l’année internationale des légumineuses ;

Recommandons l’institutionnalisation d’une journée internationale des légumineuses par l’Assemblée Générale des Nations Unies qui pourrait être fixée le 10 février de chaque année.

Fait à Ouagadougou au Burkina Faso, le 11 Février 2017

Les participants

 

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont la propriété de Burkina24 et soumis par nos lecteurs. Pour partager votre coup de gueule à publier sur Burkina 24 rendez-vous sur Coup De Gueule Coup De Coeur

Articles du même genre

Il y a 1 commentaires

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *