Changement climatique : L’approche de Zacharia Tiemtoré au forum de Bamako

2684 0

La 17ème édition du Forum de Bamako s’est tenue du 23 au 25 février 2017 dans la capitale malienne. Le thème retenu par les organisateurs cette année était : « L’Afrique face à la croissance urbaine : enjeux et défis ».  Au cours de ces trois journées de travaux, les participants ont pu entendre d’illustres spécialistes venus d’horizons divers, dont le docteur Zacharia Tiemtoré, Enseignant-chercheur et Président de l’Institut Supérieur de Sécurité Humaine (ISSH) de Ouagadougou. Dans un panel aux côtés d’un expert de la Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), il est intervenu sur les actions à mettre en œuvre pour une plus forte résilience des populations urbaines face au changement climatique et au terrorisme en Afrique.

Après avoir identifié des problèmes dans l’espace urbain tels que l’insécurité physique, le réchauffement climatique et ses effets (sécheresse, fortes précipitations, canicule, etc.), les actes terroristes (Ouagadougou, Bamako, Grand-Bassam, etc.) et la vulnérabilité des populations, Zacharia Tiemtoré a fait une analyse des priorités et des enjeux pour les États africains.

Il a insisté notamment sur la prise de conscience collective du lien étroit entre sécurité humaine et développement, la prise en compte insuffisante du facteur humain dans les dispositifs institutionnels de prévention et de gestion des catastrophes et le faible encouragement des initiatives de veille et d’entraide communautaires. 

Zacharia Tiemtoré propose alors d’améliorer l’infrastructure urbaine et humaine, de sensibiliser et de former d’une manière différente. Il prône une approche dénommée « la sécurité humaine pilotée par les communautés ». Cette approche est au cœur du projet de formation de l’ISSH qui œuvre pour que le citoyen soit un acteur majeur des dispositifs sécuritaires, en concertation et en complément des réponses militaires et policières portées par l’État.

Ce praticien du management et de la sécurité humaine a présenté au cours de son panel, des outils pour mieux préparer les populations à résister aux chocs mais également à prévenir les crises.

Docteur Zacharia Tiemtoré a par ailleurs mis en exergue l’importance de la construction de nouveaux modèles de gestion de la sécurité basés sur une responsabilité citoyenne et communautaire et sur une vision globale et prégnante.

Le forum de Bamako, pour rappel, a été créé en 2000 par Monsieur Abdoulah Coulibaly, Président de l’Institut des hautes études en management (IHEM). Il s’agit d’une rencontre annuelle internationale qui se veut être un espace de réflexion de haut niveau sur l’avenir du continent africain.

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre

2017 : Les vœux de l’AJB

Posted by - 29 janvier 2017 0
Dans cette déclaration, l’Association des journalistes du Burkina (AJB) présente ses vœux pour l’année 2017.  Les journalistes burkinabè ont fait…