Kenya: l’opposition previent ne pas être prêt à abdiquer

460 0

L’opposition kényane conduite par Raila Odinga a prévenu ce samedi 12 août ne pas abdiquer quant à sa « victoire volée » au cours de la récente présidentielle dans son pays. Depuis la proclamation des résultats définitifs par la commission électorale, donnant le président sortant, Uhuru Kenuatta, vainqueur avec plus de 54% des suffrages, des émeutes sont en cours dans des fiefs de la coalition de l’opposition, la Nasa. 

A en croire Johnson Muthama, un haut responsable de la coalition politique Nasa, animant une conférence de presse le samedi 12 août dernier, l’opposition réunie au sein de la Nasa et avec à sa tête le candidat Raila Odinga, ne se laissera pas voler sa victoire. « Nous ne nous laisserons pas intimider, nous ne renoncerons pas », a-t-il déclaré, dénonçant les nombreuses exactions subies par les partisans de l’opposition.

Le bilan évoqué par Johnson Muthama fait état de « plus de 100 Kényans innocents, dont dix enfants». Toutefois, selon l’AFP, « la répression des émeutes ayant éclaté vendredi soir a fait au moins 11 morts, 9 dans les bidonvilles de Nairobi et 2 dans l’ouest du pays, près de Kisumu et à Siaya », a relayé Jeune Afrique.

Pour Johnson Muthama « Uhuru Kenyatta ne dispose d’aucun mandat pour être le président du Kenya », affirme-t-il avant d’ajouter que l’opposition devoilera son plan d’action en vue d’obtenir la « vérité des urnes ».

Depuis la proclamation des resultats provisoires puis definitifs, les accusations de fraude électorale, due à un piratage du système informatique, fusent depuis le camp de Raila Odinga.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU                                                                                                                                     Burkina24

 

Articles du même genre

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *