Entrepreneuriat et développement : « Dormons peu et travaillons beaucoup »

2477 0

Il s’est donné pour challenge de réformer le système éducatif actuel au Burkina en particulier et en Afrique de façon générale. Lui, c’est Wendlarima Hermann Sawadogo, 44 ans. Il n’a pas foi au système éducatif burkinabè. Pétri d’expériences dans divers domaines, ce chercheur en phytothérapie et médecine naturelle est le Président de l’Association WendKouni pour le développement de l’Afrique. Il a convoqué la presse le 29 août 2017 à Ouagadougou. Son association lance une formation bilingue pour l’entreprenariat et l’auto-emploi.

L’Association WendKouni pour le développement de l’Afrique ouvre une formation professionnelle pratique et bilingue (Mooré et Français). Ce programme de masse accéléré, selon son initiateur, Wendlarima Hermann Sawadogo, correspond au besoin des Africains.

« C’est le même programme que les Chinois et les Anglais ont utilisé pour développer leurs pays. Après 12 mois de formation, l’apprenant devient autonome et directement opérationnel pour l’auto-emploi national et international. Même ceux qui n’ont pas fait l’école du Blanc peuvent s’inscrire », foi du Pasteur Wendlarima Hermann Sawadogo.

Plusieurs filières et divers secteurs sont pris en compte par cette formation : maçonnerie, ferraillage, peinture, électricité, carrelage, élevage, agriculture, saponification, couture, pâtisserie, plomberie, menuiserie, mécanique, coiffure, hôtellerie, etc. Selon les conditions d’inscription fournies par le chercheur en phytothérapie et médecine naturelle, il faudrait être jeune, homme, fille ou femme, âgé de 12 à 70 ans. Une « contribution symbolique » pour la formation de 12 mois est requise.

« Time is money »…

Le principal animateur de la conférence de presse a expliqué que la formation peut être déportée à l’endroit voulu (école, institut, maison, église, etc.) par les intéressés. « Nous n’avons pas besoin de partenaires techniques et financiers. Nous fonctionnons sur fonds propres. Il n’y a pas de développement sans sacrifice. Dormons peu et travaillons beaucoup. 20 heures de travail et 4 heures de sommeil. Times is money », c’est la philosophie de l’homme de Dieu.

Les apprenants n’ayant pas de tuteur à Ouagadougou pourraient se loger à titre gracieux dans l’enceinte de l’association. Wendlarima Hermann Sawadogo a également indiqué que la restauration des apprenants reste à sa charge. Un internat situé à Pabré, à environ 17 km de la capitale, a été conçu pour l’occasion. La fin de la formation est sanctionnée par une attestation. Les formations débutent en octobre 2017.

Concernant sa relation avec les autorités politiques et administratives du Burkina, le chercheur polyvalent fait savoir que plusieurs de ses dossiers « dorment dans leurs tiroirs ». Pourtant, à l’en croire, les autorités sous la Transition avaient enclenché des procédures favorables au système éducatif et au développement du pays. Il faut rappeler que l’Association WendKouni pour le développement de l’Afrique a vu le jour en 2009.

Noufou KINDO

Burkina 24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Article du même genre