Burkina : Quatre instituts d’enseignement supérieur jugés de « très mauvaise qualité »

3262 0

La direction des institutions privées d’enseignement supérieur a rendu public son rapport 2018 sur le contrôle des écoles et universités privées d’enseignement supérieur. Les « bons » et les « mauvais » élèves sont été classés.

11 universités privées et 100 écoles et instituts privés d’enseignement supérieur  ont été inspectés, selon le rapport.

Il ressort qu’en ce qui concerne les universités privées, la mauvaise note revient à l’Université Evangélique du Kadiogo, qui a obtenu une note de 7,07/20 et se classe seule dans la catégorie universités de « mauvaise qualité ». A contrario, l’Université Saint Thomas D’Aquin (15,49/20)  arrive première, secondée par l’Université Ouaga 3S et l’Université Aube Nouvelle en troisième position dans la catégorie « bonne qualité ».

Parmi les institutions privées d’enseignement supérieur, l’Ecole supérieure de microfinance a la meilleure note avec 17,02/20 et cotée de la valeur « très bonne qualité« . Ce qui n’est pas le cas des cinq jugées de « mauvaise qualité » et les quatre, de « très mauvaise qualité ». Pour ces quatre dernières, le rapport a recommandé, au regard des manquements graves, qu’elles « devront être sommées de fermer« . Et la clé de leur réouverture est le redressement par les services compétents du ministère. 

Toutefois, le rapport a noté que des écoles qui ont eu de mauvaises notes lors du contrôle de 2017 sont en « nette progression« . Classées de mauvaise qualité l’année dernière, elles sont en 2018 dans les rangs des moyenne à bonne qualité. 

Burkina24


Télécharger l’intégralité du rapport

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Article du même genre