Pr Augustin Loada : "Je rêve d'un code de bonne conduite qu'on imposerait aux gouvernants"

Pr Augustin Loada : « Je rêve d’un code de bonne conduite qu’on imposerait aux gouvernants »

4 2

Le directeur général du  Mouvement Tengembilum Tamassira (MTT), le Pr Augustin Loada, était face a la population de Banfora ce samedi matin 15 décembre 2018. Il a été question de s’entretenir avec la population sur l’engagement citoyen et la culture démocratique au Burkina. Pour lui, il est important de prôner la citoyenneté pour une bonne gouvernance.

Le directeur général du mouvement MTT, le Pr Augustin Loada etait face à la population de Banfora ce  15 décembre 2018. Il a été question de s’entretenir avec elle sur l’engagement citoyen et la culture démocratique au Burkina. Pour le constitutiobnaliste,  il est important de prôner la citoyenneté pour une bonne gouvernance.

« Au Burkina, nous n’essayons pas d’anticiper (…). Il faut faire le suivi de nos recommandations. Les tiroirs de l’Etat sont pleins de rapports où on fait des recommandations et il n’y a pas de suite. Un exemple, le forum national sur la sécurité. On l’a fait, ça va faire bientôt deux ans. Où sont les résultats ? Est-ce qu’on a commencé à mettre en œuvre ? Le rôle des acteurs est fondamental. Ce sont les acteurs qui changent le système et ces acteurs doivent avoir un minimum de qualité en termes de leadership. Ils doivent être exemplaires. Moi je rêve d’un code de bonne conduite qu’on imposerait aux gouvernants dans lequel les Burkinabè diraient qu’est-ce qui attend des gouvernants en termes d’attitude, de comportements. Et celui qui ne respecte pas ce code, perd son poste. Je me rappelle sous la transition, Adama Sagnon et Dieguimdé.

Pr Augustin Loada : "Je rêve d'un code de bonne conduite qu'on imposerait aux gouvernants"Les gens ont manifesté parce qu’il n’ont pas eu un comportement exemplaire. Mais aujourd’hui, je me demande où sont passés les Burkinabè. Les mêmes qui manifestaient parce qu’ils voulaient des ministres droits. Aujourd’hui on nomme n’importe qui. Il fait n’importe quoi, on ne dit rien….On dirait on a remplacé les Burkinabè par d’autres personnes. Les choses qu’on ne tolérait pas sous la transition, on tolère ça aujourd’hui… Qu’est ce qui s’est passé ?« , a développé Augustin Loada.

Après avoir fini la première conférence publique à Banfora, c’est la ville de Sya qui a reçu les membres du Mouvement Tengembilum Tamassira. À noter que la salle n’a pu contenir la population de Bobo.

Irmine KINDA

Burkina24

.

Il y a 2 commentaires

  1. Allez comprendra les burkinabé. J ai l impression qu ils aiment les actions d éclat et ils repartent dormir et n oubliez les manipulateurs, une fois eux satisfaits….

  2. Allez comprendra les burkinabé. J ai l impression qu ils aiment les actions d éclat et ils repartent dormir et n oubliez les manipulateurs, une fois eux satisfaits….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre