Personnes épinglées par l’ASCE : 25 jours top chrono pour sanctionner

 

Le Premier ministre face à la presse (Ph: Burkina24)

En marge de sa visite à l’Autorité supérieure de Contrôle d’Etat (ASCE), ce jeudi 13 septembre 2012, le Premier ministre Luc Adolphe Tiao a animé un point de presse d’une demi-heure. En substance, 8 mesures annoncées prennent effet dès ce jour et, entre autres, la liste des personnes épinglées par l’ASCE sera transmise au Conseil des ministres pour des sanctions administratives. Dès octobre, au plus tard.

Le Premier ministre s’est montré ferme et déterminé. Il annonce huit mesures qui doivent permettre, non seulement d’aboutir à la sanction des personnes suspectées de malversations, mais prouver aux Burkinabè que le gouvernement ne fourre pas dans les tiroirs les rapports de l’ASCE.

25 jours top chrono pour sanctionner

Des mesures assorties de délais fermes et précis. Morceau choisi : « L’ASCE me fournira dans un délai de 10 jours, la liste des personnes identifiées dans tous ses rapports comme responsables de fautes lourdes ou de détournement de deniers publics.

Ces listes seront immédiatement transmises aux ministres et présidents d’institutions dont elles relèvent en vue de l’élaboration d’un rapport sur chacune des personnes concernées à soumettre au Conseil des ministres dans un délai de 15 jours suivant réception des listes ;

Ces rapports seront examinés en conseil des ministres pour la prise de sanctions appropriées au plus tard dans le mois d’octobre ». Fin de citation.

Autre mesure, le Premier ministre a mis en demeure les structures qui n’ont pas encore obtempéré aux requêtes de l’ASCE de le faire. Les deux rapports de l’Assemblée nationale seront également transmis à l’institution de Henri Bruno Bessin pour approfondissement. Luc Adolphe Tiao a également informé qu’une circulaire enjoindra les ministres à suivre permanemment les actes de gestion susceptibles d’être matière à corruption.

«Personne ne sera protégée» (Ph:Burkina24)

La Justice doit juger avant fin juin 2013

Des assises nationales sur la corruption seront organisées avant la fin de l’année 2012. « Je veillerai personnellement à [leur] tenue effective » a assuré le Premier ministre. Sans vouloir mélanger les torchons de la justice aux serviettes de l’exécutif, le Premier Ministre a cependant demandé aux magistrats d’appuyer sur l’accélérateur « pour diligenter le traitement de tous les dossiers de mauvaises gestions des deniers publics identifiés et transmis par tous les corps de contrôle à la date d’aujourd’hui, avant fin juin 2013 ».

Personne se sera protégée

La question de certains diplomates mis en cause par ces rapports de l’ASCE a brûlé les lèvres et a fini par être lâchée. Ce à quoi Luc Adolphe Tiao a répondu que « personne ne pourra se prévaloir d’une quelconque relation ou protection » pour ne pas être inquiété et tous ceux qui seront mis en cause seront destitués de leur poste. « S’ils sont blanchis, ils pourront retrouver leur notoriété », a dit notre confrère Premier ministre.

Des personnes vont perdre leur décoration

Mais ce qui a arraché des applaudissements, c’est quand il  a annoncé que l’éventualité que des personnes, qui ont été décorées, puissent être privées de leur honneur si elles sont mises en cause dans des affaires de malversations. Le Premier ministre a réitéré son soutien à l’ASCE et son engagement à lutter contre la mauvaise gouvernance, « les délinquants et les fossoyeurs de notre économie ». 

 
 
 

10 Commentaires

  1. c'est qui important pour nous c'est de verifier les comptes bancaires des compaores et son allentoure et de nous dire exactement ou ils recueilli cette richesse si ce n'est l'argent du peuple et traduire tout le monde en juste pas ces quelques 8personnes et tous ceux ki seront mis en causes devraient repondre devant le tribunal et en meme temps demis de leur fonction en commencant par francois compaore et bognessan et djindjere .Merci
    Voir le TPR revenir sous ce regime dictatoriale est impossible il faudra nous les enfants de la revolutions pour y parvenir a cela .J e vous remercie

  2. Ablokis dit :

    Voilà encore une preuve que nous vivons un renouveau gouvernemental; mais Mr le PM les dossiers de la CNSS, de la CIL ou de la MAIRIE feront-ils parti??

  3. dadonykilaya dit :

    malgré tou bcp de courage au premier ministre et kil ne recule devant rien car le faso a bso1 d,eux pareille. mais on attend de voir…le vrai macon se voit au pied…que ce sera un soulagement et une purification pour notre BURKINA SI ET SEULEMENT SI…. LONGEVITÉ ET BONNE CHANCE A LUI

  4. dadonykilaya dit :

    sincèrement jattend de voir un gourou condamné avant de croire a 100% a ce que notr premier ministre a dit. je me dmand prkw il a mis ses 2 pied ds la marre politik??

  5. c'est vrai ca ou c'est dèp

  6. rien ne sera fait car ce ne sont pas des nimporte qui.ha ha ha ou bien mdoua.parlé pour parlé seulement.
    si vous 7te garçons arreté les et défféré les à la MACO.

  7. Amidou Lompo dit :

    C'est la revolution qui revient on dirait deh

  8. salif dit :

    En tout cas ce premier ministre sort de l ordinaire. Il ne fait que son job; A moins que ce soit une autre facon de nous embrouiller

  9. Nagalo dit :

    Courage neveu. Tu as tous mes encouragements. Que les gouvernants d’aujourd’hui se rappellent du rôle par vous joue joue depuis que vous dirigez la primature.
    Bon courage!

 
 

Réagir à cet article

 




 
 
 
 
petites annonces immonbilier du Burkina faso
Un instant svp...