Justice : « Les résultats ne sont pas encore à la hauteur du sacrifice consenti »

Posté par - 29 octobre 2018

Début juillet 2017, la commission d’enquête du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a clos son enquête qui a révélé « l’existence de manquement à l’éthique et à la déontologie dans vingt-neuf (29) dossiers » et épinglait ainsi trente-sept (37) noms de magistrats, trois (03) avocats, cinq (05) greffiers, quatre (04) OPJ et APJ de la gendarmerie nationale.

Justice: Le REN-LAC apporte son soutien à la CGT-B et au Courrier Confidentiel

Posté par - 25 octobre 2018

Ceci est une déclaration du REN-LAC qui apporte son soutien à la CGT-B et au Courrier Confidentiel assignés en justice pour avoir dénoncé des faits de fraudes et de malversations financières. La Confédération générale du Travail du Burkina (CGT-B) et le Courrier confidentiel sont assignés devant la Justice burkinabè pour diffamation. Leur seul tort est

Bénin: Les magistrats mettent fin à leur grève deux mois après

Posté par - 7 mai 2018

 Les magistrats béninois, depuis le 26 février 2018, était en grève pour protester contre des défalcations par le gouvernement sur leurs salaires consécutivement aux grèves antérieures. Les magistrats béninois reprennent le chemin des tribunaux ce lundi 07 mai 2018 après deux mois de débrayage en protestation contre les retenues faites sur leurs salaires du fait

Burkina : Bientôt une loi sur la preuve électronique

Posté par - 12 mars 2018

Le Burkina Faso veut réviser son arsenal juridique contre la cybercriminalité pour mieux faire face aux nouvelles menaces du cyberespace. Le pays compte également harmoniser ses principes juridiques avec la communauté des Etats pour favoriser la coopération et l’entraide judiciaire. Une rencontre pour la rédaction d’un avant-projet de loi relatif à la répression de la

Saran Sérémé : « Sachons préserver la paix et l’unité nationale en évitant les dérives »

Posté par - 14 novembre 2017

Dans l’optique de renforcer la proximité du médiateur du Faso un « intercesseur gracieux chargé de défendre les citoyens face à la toute-puissance de l’Etat », sa présidente Saran Sérémé a effectué sa première sortie depuis sa nomination dans le Centre-nord à Kaya. Au cœur de cette stratégie figure en bonne place la formation, le recyclage des

Burkina : Exposition sur le Droit du 30 novembre au 3 décembre 2017

Posté par - 6 novembre 2017

L’Association droit, libertés et démocratie (ADLD) organise à Ouagadougou, la 3e édition du Salon du droit. Celui-ci se tiendra du 30 novembre au 3 décembre 2017, à l’espace vide situé côté nord de la mairie de Bogodogo. Le thème retenu pour cette édition est « Médias et Droits Humains». « Ce salon reste un espace, voire une

Burkina : Brève manifestation devant le Tribunal Militaire

Posté par - 25 octobre 2017

Des parents et familles des blessés et des victimes de l’insurrection populaire et du putsch manqué ont manifesté dans la matinée de ce mercredi 25 octobre 2017 à Ouagadougou devant le Tribunal Militaire. Quatre associations de parents des martyrs et des blessés de l’insurrection populaire et du coup d’Etat ont manifesté silencieusement devant la justice

« Si Blaise Compaoré voulait, il pouvait rester à Ouaga »

Posté par - 29 septembre 2017

Le retour de l’ancien Président du Faso Blaise Compaoré et de son frère cadet François Compaoré a fait couler beaucoup de salive ces derniers jours au Burkina. Alors que des mandats d’arrêt sont lancés contre les frères Compaoré, leurs partisans demandent leur retour au pays. Mais de l’avis du Secrétaire national de la jeunesse du

Affaire CSC : Cinq personnes inculpées dont Nathalie Somé pour « népotisme »

Posté par - 6 septembre 2017

Dans un communiqué rendu public le mercredi 6 septembre 2017, le Procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou a requis l’ouverture d’une information judiciaire contre cinq personnes dont Nathalie Somé, présidente du Conseil supérieur de la communication  (CSC) qui a été placée en détention préventive. Suite à la transmission au parquet

Pourquoi, juridiquement, la détention provisoire du Général Bassolé est arbitraire ?

Posté par - 5 septembre 2017

Ceci est une réflexion de Paul Kéré, Docteur en Droit et Avocat à la Cour sur la détention du général Djibrill Bassolé, incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) dans le cadre du Coup d’Etat de septembre 2015 au Burkina Faso. Le dossier du Général Djibril BASSOLE, après l’ordonnance de règlement édictée par le Juge d’Instruction et

Crimes économiques et de sang : Deux jours de dénonciation à Ouagadougou

Posté par - 15 mai 2017

Le comité d’organisation des «journées de dénonciation de l’impunité  des crimes de sang et des crimes économiques » a tenu un point de presse ce lundi 15 mai 2017 à Ouagadougou. Cette rencontre visait à donner les différentes articulations de ces journées et de faire une analyse de la situation de la justice au Burkina Faso

Burkina : Sécurité et liberté au cœur de la rentrée solennelle du Barreau

Posté par - 27 avril 2017

Le Barreau du Burkina Faso organise sa rentrée du 27 au 29 avril 2017. Cette rentrée solennelle est placée sous le thème général : « Les libertés dans les politiques publiques de sécurité : Rôle de l’avocat ». Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, Patron de la cérémonie, a exhorté ce 27 avril à Ouagadougou, « l’ensemble des

Affaire CIMFASO : Les révélations du Procureur

Posté par - 24 avril 2017

Le désormais dossier en instruction au tribunal de grande instance de Ouagadougou, celui du ministère public contre Kanazoé Inoussa et plusieurs autres a commencé suite aux révélations faites par le « Courrier confidentiel » dans sa parution n°124 du 25 janvier. L’affaire, depuis une semaine, fait les choux gras de la presse et tend à devenir source

Burkina : Le jugement de Blaise Compaoré programmé pour le 27 avril

Posté par - 10 avril 2017

La Haute Cour de Justice va statuer sur le dossier de l’insurrection populaire, lit-on dans un communiqué parvenu à Burkina 24 le lundi 10 avril 2017. Elle entendra les membres du dernier gouvernement de Luc Adolphe Tiao ainsi que Blaise Compaoré. La date de l’audience est déjà fixée. Les membres du dernier gouvernement du Premier

Pascal Zaida : « Le droit ne se manifeste pas au tribunal militaire »

Posté par - 25 janvier 2017

Le Cadre d’expression démocratique (CED) a tenu une conférence de presse ce mercredi 25 janvier 2017 à Ouagadougou. Cette conférence a été axée sur trois points à savoir l’interprétation du verdict sur le procès Madi Ouédraogo et compagnie, le jugement du putsch manqué de septembre 2015 et l’affaire Dabo Boukary. Le Cadre d’expression démocratique (CED),

Nassoumbou : L’inhumation des 12 soldats en images

Posté par - 20 décembre 2016

Ce 20 décembre 2016 au  Camp Sangoulé Lamizana  à Ouagadougou a eu lieu la levée des corps des 12 militaires tués lors de l’attaque de la base militaire de Nassoumbou. Les défunts ont ensuite été conduits à leur dernière demeure, après avoir été décorés de la médaille militaire à titre posthume. La cérémonie en images.

Pasteur Samuel Yaméogo : « La justice élève une nation »

Posté par - 23 novembre 2016

La Fédération des Eglises et missions évangéliques (FEME), en partenariat avec Go and Tell, organise une campagne d’évangélisation du 7 au 11 décembre 2016 à Ouagadougou au Burkina. Des thèmes sociaux et spirituels seront abordés. Parmi eux, la question de l’incivisme et de la justice. Le Pasteur Samuel Yaméogo, président de la FEME, est convaincu

Burkina : Abdoul Karim Sango et 115 personnes assignent Canal+ en justice

Posté par - 17 octobre 2016

L’information a été révélée ce lundi 17 octobre 2016 par le juriste burkinabè, spécialiste en droit de l’information, Abdoul Karim Sango sur son compte Facebook, et qu’il a confirmé à Burkina24 au téléphone. L’origine de cette action en justice remonte au 10 juillet 2016, jour de la finale de l’Euro 2016. La publication de Sango Burkina24 « Des

Policiers renversés en circulation : 17 personnes devant la justice

Posté par - 9 septembre 2016

Le parquet du Tribunal de grande instance de Ouagadougou avait prévenu qu’il agirait contre les usagers de la route qui faisaient preuve d’incivisme en circulation, notamment contre les agents des forces de l’ordre Le parquet, à travers sa page Facebook ce 8 septembre 2016, a annoncé que 17 personnes comparaitront devant la Chambre correctionnelle du

Martyrs au Burkina : Sept organisations entonnent «Le Dytaniè»

Posté par - 8 septembre 2016

Dans cette déclaration parvenue à la Rédaction de Burkina24, sept organisations de la société civile font, entre autres, un diagnostic de la gestion des dossiers judiciaires des crimes commis lors de l’insurrection populaire d’octobre 2014 et du putsch de septembre 2015. Jugeant cette gestion peu satisfaisante, tant par le pouvoir actuel que par l’opposition, elles

Safiatou Lopez après son audition : « Ce ne sont pas les robes noires des magistrats qui vont nous faire reculer »   

Posté par - 28 juillet 2016

La présidente d’honneur du Cadre de concertation nationale des organisations de la société civile (CNCOSC), Safiatou Lopez a été convoquée au Service régional de la Police judiciaire ce jeudi 28 juillet 2016 à Wemtenga suite aux propos qu’elle aurait tenus le 2 juin 2016 lors d’un sit-in au Palais de la justice à Ouagadougou. Annoncée pour

Situation nationale : Des OSC posent le débat

Posté par - 17 juillet 2016

Le Cadre de concertation nationale des Organisations de la société civile (CCNOSC) a organisé ce samedi 16 juillet 2016 à Ouagadougou, un panel débat sur la situation nationale. Le passage à la 5e République, la problématique de la justice au Burkina Faso et le phénomène des Kolgwéogo ont été les sujets abordés par les panelistes.

Kolgweogo au Burkina : Conséquence de «calculs électoralistes » selon les magistrats

Posté par - 25 juin 2016

Le Syndicat burkinabè des magistrats (SBM), s’est réuni  en assemblée générale ordinaire ce samedi 25 juin 2016 à Bobo-Dioulasso, afin de réfléchir sur « la justice post-insurrectionnelle au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives ».  Les magistrats se sont penchés sur la question de leur indépendance. Les koglweogo ont également figuré au menu. Désormais, les magistrats burkinabè

Palais de justice de Ouagadougou : Un incendie dans un bureau « vite circonscrit »

Posté par - 16 juin 2016

Un incendie s’est déclenché au Palais de justice de Ouagadougou, ce 16 juin 2016. Le feu a été vite maîtrisé et la Police scientifique a procédé aux premiers constats. Selon les premières informations, l’incendie s’est produit dans le bureau du Greffe Civil (en charge notamment des affaires et procédures civiles, naissances, casier judiciaire, etc.). « L’incendie

« Le MPP instrumentalise notre justice », selon l’UPC

Posté par - 6 juin 2016

Ceci est une déclaration de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) sur la situation nationale, précisément en ce qui concerne la Justice. Peuple du Burkina Faso,  La justice de notre pays traverse les pires moments de son histoire. Le brave peuple burkinabè a marqué son désaccord total avec la mal gouvernance, la corruption,

Manifestation devant le palais de justice de Ouaga : « Une atteinte inacceptable à l’ordre public »

Posté par - 4 juin 2016

La manifestation d’un regroupement d’organisations de la société civile conduit par Safiatou Lopez et Désiré Guinko devant le palais de justice de Ouagadougou ne plaît à certains hommes de droit. Me Paul Kéré, avocat, en fait partie et l’exprime dans cette tribune. Le Cadre de Concertation National des Organisations de la Société Civile (CCN-OSC) a