Burkina : Le lieutenant-Colonel Isaac Yacouba Zida, président de la transition

12532 28

C’est officiel depuis ce 1er novembre 2014 à 2h15 du matin. Le Lieutenant-colonel Isaac Yacouba Zida, commandant adjoint du Régiment de sécurité présidentielle, est le Président de la transition au Burkina Faso. Il assume également la  charge de Président du Faso, en attendant la mise en place d’un organe de transition en accord avec les partis politiques et la société civile. Nous vous proposons la déclaration officielle, lue sur la chaîne de télévision privée, Canal 3.

Cliquez pour écouter

[soundcloud url= »https://api.soundcloud.com/tracks/174808076″ params= »color=ff5500&auto_play=false&hide_related=false&show_comments=true&show_user=true&show_reposts=false » width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

Peuple du Burkina Faso,

Depuis quelques mois, notre nation traverse une grave crise socio-politique dont le dénouement vient d’être acté ce 31 octobre même par la démission du Président Blaise Compaoré à la suite d’une insurrection populaire.

Celle-ci s’est hélas soldée par de nombreuses pertes en vies humaines, de nombreux blessés, des pillages et règlements de compte qui ont défiguré nos villes, mis à mal notre tissu économique et la cohésion de notre nation.

Je voudrais au nom des Forces armées nationales, des Forces vives de la Nation et en  mon nom personnel, présenter mes condoléances les plus attristées aux familles et à notre jeunesse éplorée, ainsi que notre compassion aux blessés.

Je salue la mémoire des martyrs de cette insurrection et m’incline devant les sacrifices consentis par notre peuple.

Je salue l’engagement, la détermination, l’abnégation et l’esprit de sacrifice de notre jeunesse qui  a pris son destin en main en devenant acteur de sa propre histoire.

Pour éviter que s’installe l’anarchie, préjudiciable à l’objectif de changement démocratique, puissament exprimé par notre peuple, l’armée nationale, à la demande pressante des forces vives de la nation, a pris ses responsabilités et décidé d’amorcer un processus de transition démocratique.

Cette transition que notre peuple et ses amis souhaitent la plus courte possible, sera encadrée par un organe de transition, réflétant les diverses sensibilités sociopolitiques de notre nation.

En attendant de définir de manière consensuelle, avec l’ensemble des partis politiques et les organisations de la société civile, le contenu et les contours de cette transition démocratique apaisée, j’assume désormais, à partir d’aujourd’hui, les responsabilités de chef de cette transition et de chef de l’Etat pour assurer la continuité de l’Etat.

J’appelle la communauté internationale, en particulier les pays frères et amis du Burkina Faso, notamment ceux de l’Union africaine et de la CEDEAO, à faire preuve de compréhension et à soutenir notre peuple dans cette dure épreuve. Les engagements internationaux du Burkina Faso seront tenus.

A tous les artisans de notre victoire commune, à quelque niveau que ce soit, je lance un appel pour qu’ils restent mobilisés et engagés dans le cadre du processus de transition démocratique. A la jeunesse du Burkina Faso, qui a payé un lourd tribut pour le changement, je veux la rassurer que ses aspirations au changement démocratique ne seront ni trahies ni déçues.

Vive la jeunesse !

Vive le peuple burkinabè !

Vive le Burkina Faso !

Je vous remercie.

Lieutenant-Colonel Zida Yacouba Isaac

– Originaire de Yako, Province du Passoré

– Il est âgé de 49 ans.

– Il est commandant adjoint du Chef de corps du Régiment de sécurité présidentielle


Lire aussi : 

– Burkina : Couvre-feu, les frontières aériennes et terrestres fermées

– Les Forces vives de la Nation et les Forces armées nationales suspendent la constitution

–  Le communiqué annonçant la vacance du pouvoir

Il y a 28 commentaires

  1. merci excellence Mon colonel ZIDA

    tu es un digne fils du Burkina
    humilit? dignit? s?r?nit? et respect.

    depuis le 30 ou pour la premi?re fois je t’ai vu
    ? la t?l? et ceux jusqu’aujourd’hui, tu es rest?
    calme serein et respectueux des autres m?me les
    chefs d’?tats venant des autres pays nous apporter leurs aides.

    f?licitation mon colonel et continu dans cette ligne
    car le peuple du Burkina et la communaut? internationale saura
    de rendre tous les honneurs que tu m?rites apr?s le grand travail
    que tu feras jusqu?? la passation des charges avec le civil qui aura
    ?t? choisi
    de par les actes que tu poses, moi je suis fier d??tre
    un burkinab?

    ILBOUDO Kouliga Firmin
    117 Boulevard lefebvre
    75015 PARIS France

  2. ce president de transition qui la nome meme ou il etais quand blaise a fais 27 ans le peuple a finis son travail et toi diable tu viens tout gate quand meme tu as ta conscience c'est un peuple integre tj faire des choses au profit des occidenteauxca se vois si edem kodjo es mediateure dans cet affaire mes freres burkinabe repense 100 fois je vous encourage selon moi c'est encore un complot

  3. L’officier qui dirige actuellement la transition au Burkina fasso en l’occurrence le ltcln isaac yakouba zida est un brillant officier que j’avais connu aucours d’un stage au Maroc en 2000-2001.Cet officier aucours de son stage s’est singularit? par son esprit d’ouverture son niveau intellectuel tres ?lev?, sa patience et son int?grit?. je le f?licite de tout mon coeur pour avoir r?pondu au bon moment ? l’appel de son peuple.Que le pr?serve. Cordialement Abd Minic

  4. Attention! Il faut etre tres vigilant parce que cette transition peut-etre le moment ideal pour les Compaores de se regrouper. Ensuite, puisque l'on est en train de passer a un systeme democratique ces accords internationaux devraient etre renegocier. Aujourd'hui la question pertinente est quel Etat assumera les aspirations des Burkinabes qui ont "dechouque" Compaore du pouvoir? Qui donc, "La continuite de l'Etat," nous gene beaucoup. En tout cas, nous esperons que ce n'est pas une erreure de nommer un militaire au pouvoir puisque c'est la societe civile qui avait gagnee les rues pour forcer le depart de Compaore. Comme on dit en Ayisyen, "Bourik travay pou chwal galonnen" (les civils travaillent les militaires recoivent les galons) (Doumafis).

  5. Je dirai qu'une chose, attendons de voir la composition de cet organe consensuel de transition dont parle le Colonel Zida. Une chose aussi, il est tr?s important que le CFOP et les organisations de la soci?t? civile r?agissent ? ces derniers ?v?nements afin de situer ce peuple qui les ont toujours soutenu sur la conduite ? tenir. Il est effectivement important d'assurer la continuit? de l'Etat afin d'?viter que nous tombons dans une situation d'anarchie; et je pense qu'il faut f?liciter l'ensemble des forces vives ainsi que les forces arm?es nationales d'avoir pu aboutir tr?s rapidement ? une telle d?cision consensuelle. Nous restons confiant et vous r?it?rons toutes nos f?licitations pour la maturit? politique dont vous avez fait preuve. Vous nous montrer l? ? nous les jeunes, un bon exemple ? suivre.
    En attendant j?appelle mes fr?res et s?urs burkinab? ? d?noncer avec la derni?re vigueur les actes de vandalismes et de pillages de toutes sortes dont nous sommes t?moins ces derniers jours et cela conform?ment ? l'appel des diff?rentes forces et formations politiques.

  6. Camardes burkinab?,
    Vous avez d?cider de prendre le destin d?mocratique de votre pays en main et de montrer au monde entier que la patience ? des limites, des limites qui ne sont pas n?gociables, c'est ce que vous avez montr? dans la lutte acharn?e que vous aviez amen?e pour lib?rer le peuple, la nation et le pays d'une dictature masqu?e de voile d?mocratique.
    C'est l'occasion pour moi de vous saluer et vous avez mon soutien minime qu'il soit. cette bataille que vous avez gagn?e n'est ni une victoire d'un camp ni d'un homme ni d'une femme mais de tous les combattants ?pris de justice, de libert? et de vie meilleure. Il appartient ? vous seul le peuple burkinab? de dessiner les nouveaux jalons de la nouvelle histoire que vous allez ?crire pour les futures g?n?rations pour qu'elles puissent dire un jour nous avions h?rite cette histoire du dur combat que le peuple a men? pour un Burkina Faso nouveau.
    Certes une ?tape importante a ?t? franchise mais c'est maintenant que vous allez d?couvrir les vrais maux dont souffrent le pays, la nation et le peuple par ce que toutes les boites seront ouvertes pour vider leur contenu, les choses que vous saviez et les choses que ne saviez pas.
    Il est important de regarder dans le r?troviseur mais il ne doit pas ?tre la r?gle de conduite parce qu'il peut vous d?tourner de vos objectifs ? atteindre qui sont la la libert?, la souverainet? et l'?mergence pour tous les Burkinab?. Les attentes sont nombreuses et la satisfaction ne se fait pas avec un coup de baguette magique, il faut l'entente et la compr?hension des uns et des autres.
    Toute d?mocratie qui est respect?e est celle qui vient du peuple, aujourd'hui vous avez fait trembler l'Afrique toute enti?re, cet exemple Burkinab? commence ? semer le doute dans les esprits de tous ceux qui croient qu'ils sont irr?versibles.
    Peuple Burkinab?,
    Laisser moi vous dire bravo!!!
    Une date historique est cr?e que rien ne pourra plus effac?e, elle est pour toute la vie du Burkina Faso.
    Comprenez que tous les Africains ont particip? d'une mani?re ou d'une autre ? travers les r?seaux sociaux pour informer ou pour ?tre informer minute par minute de la situation. Personne ne vous dira qu'est ce qu'il faut faire. Le Burkina sera ? la une des m?dias il revient ? vous seul d'en tirer toutes les le?ons, que chacun fait son mieux, homme politique, soci?t? civile, les juges et enfin l'arm?e
    Une arm?e au service de son peuple et non un peuple au service de l' arm?e,
    Un homme politique au service du peuple et nom le peuple au service d'un homme politique,
    Une soci?t? civile au service du peuple et non un peuple au service d'une soci?t? civile,
    Une justice au service du peuple et non un peuple au service de la justice.
    Je vous remercie.
    Daouda MA?GA
    Responsable du Mouvement Alternatif Africain

  7. C est justement l? le probl?me.Qu est ce qui l?gitime la prise de pouvoir par un civil? Rien du tout.Alors que les militaires ont l art de repr?senter la rupture.Esp?rons que le depart de Blaise ne fera pas la place ? la chienlit comme observ? en cote d ivoire avec le depart de konan B?di

  8. Du n’importe quoi on chasse le Blaise et on prend son guarde du corps comme Pr?sident! la societ? civile et les politiciens sont en train de trahir le peuple. Et dans tous cela personne ne parle des victimes ceux qui ont ?t? lachement abattus par les hommes de ce m?me Zida! personne ne reclame justice pour ces pauvres victimes innoscentes. Ceux qui ont tir? sur eux doivent r?pondre de leurs actes. Zida est un petit fid?le de Diender? dont on ne pr?sente plus.

  9. Non a Traor?, et toi mon petit Yacouba, rappelle-toi que tu me disait il y a deux semaines que l?arm?e ne ballonnera plus le peuple. Alors la lutte contenu, mais cette fois vous aurez la communaut? internationale ? vos fesses, ?a sera comme en Guin?e. Yacouba, ne soit pas ces jeunes soldats du Mali dont le plus grand nombre croupissent aujourd?hui dans des prisons minables. Si tu joues ? ce jeu, bient?t oublie les pintades grill?es et les couloirs de Kossyam, car le peuple ne te feront pas de cadeaux. J?ai toujours ?t? du c?t? de la v?rit? et non du c?t? de la peau au cam?l?on, abandonne pendant qu?il est temps , cette victoire appartienne au peuple. La politique et le pouvoir reviennent au peuple pour leur combat et de leur d?sob?issance au pr?sident Blaise Compaor?, vous n?avez aucun droit de voler leur victoire qui est l?gitime pour encore retarder l?alternance politique, il y a deux semaines vous puissiez de peur dans vos culottes a cause d?un dictateur dont vous ?tiez ses esclaves. Laissez les politiques prendre le volant du destin du Burkina pour son ?mergence. Ne soyez pas enfantin, le peuple n?a plus confiance ? son arm?e. Rattrapez-vous en aidant les politiques a d?velopper leurs objectifs dans la justice pour un Burkina dans la paix.

  10. c'est quoi ce ridicule: le president devra ?tre un civil non candidat aux prochaines pr?sidentielles issu des concertations entre l'opposition et la soci?t? civile avec l'arm?e comme observateur.
    un officier du RSP ? la t?te on a plut?t regress?.
    Que l'opposition et la soci?t? civile arr?tent cette forfaiture: c'est une fa?on de prot?ger blaise et le faire revenir.
    PAS DE MILITAIRE AUX AFFAIRES LE PAYS REGORGE DE COMPETENCES CIVILES

  11. c'est quoi ce ridicule: le president devra ?tre un civil non candidat aux prochaines pr?sidentielles issu des concertations entre l'opposition et la soci?t? civile avec l'arm?e comme observateur.
    un officier du RSP ? la t?te on a plut?t regress?.
    Que l'opposition et la soci?t? civile arr?tent cette forfaiture: c'est une fa?on de prot?ger blaise et le faire revenir.
    PAS DE MILITAIRE AUX AFFAIRES LE PAYS REGORGE DE COMPETENCES CIVILES

  12. Quelle cacophonie au sein de l’arm?e!!!Le peuple Burkinab? vous observe et est pr?s ? ne pas se faire voler sa r?volution populaire.Nous tiendrons responsable l’arm?e si la transition ne se pas de fa?on paisible.
    La patrie ou la mort,nous vaincrons!Vive le Burkina Faso

  13. Un troisi?me larron, je serais d'accord avec l'arm?e si elle faisait un coup d'?tat ? Blaise au moment o? il voulait modifier la constitution au lieu de s'accaparer de la lutte du peuple. Si ce Zida veut se pr?senter au ?lections ? la seconde pr?s nous sommes dans les rues!!!!!

  14. Je remercie a toute la jeunesse Burkinab?, et la sagesse de nos sages, la compr?hension de nos forces de l?ordre qui ont permis le Burkina de mettre hors-jeu un pr?sident ?go?ste et sa famille qui voulait s??terniser au pouvoir qui appartienne au peuple. Depuis deux ans j?ai d?fendu farouchement l?article 37 dont sa lettre et son esprit ?taient la racine d?alternance politique. Je remercie a toutes et tous mes lectrices et lecteurs, qui m?ont encourag?s ? dire la v?rit? sans peur du lendemain. Je remercie a tous les internautes de lebanco.net qui sont fid?les de mes ?crits Je remercie tous les sites des r?seaux sociaux en ligne du Burkina dont je cites quelques-uns ( B24, Faso.net, Zoodmail) qui m?ont support?s avec mes messages v?ridiques qui ne plaisent ? tout le monde. Une page est tourn? et une nouvelle commence pour le peuple Burkinab?, que l?arm? sache que la politique appartienne aux politiques, et l?arm?e est destin? ? prot?ger le peuple. Le Peuple Burkinab? n?acceptera aucune ruse de son arm?e comme dans le pass?, le peuple Burkinab? n?acceptera plus l?injustice ni l?impunit?, ni la r?pression. La nouvelle page des Burkinab? appartienne ? la paix et l??mergence du Burkina pour notre jeunesse priv? depuis 27 ans de l?alternance politique et ?conomique. Vive le Burkina, et que Dieu tout puissant capable de faire ce qui est impossible nous viennent en aide. KA

  15. Notre armee devra ?tre professionnelle. Que se passe-t-il au juste? Vous devez informer clairement le peuple de ces contradictions en votre sein.
    Dans tous les cas, aucun membre de l’opposition ne doit faire partie du gouvernement de transition. Ce sont des ca?mans d »un m?me marigot. Les y associer c’est repartir ? la case d?part. Ils ont tous bouff?s avec Blaise Compaor?.
    Le Burkina faso regorge de jeunes cadres capables de bien mener cette ttansition. Il faut du sang neuf. Avec ces anciens associ?s de BC on ne verra pas de changement. L’arm?e doit ?tre radical. Si ces anciens associ?s veulent le pouvoir qu’ils attendent de se pr?senter aux urnes devant le peuple. Le peuple n’a pas chass? Blaise Compaor? pour le remplacer par des Blaise Compaore primes (BC’)
    Basson Blaise

  16. Peuple burkinabe soyons maitre de notre destin apr?s cette longue lutte acharn? ne nous laissons pas vol? notre victoire commune lan?ons un appel ? la communaut? internationale nous ne voulons pas de carnage au Burkina que le g?n?ral Kwame Louge r?cup?re sont poste de pr?sident int?rimaire car c’est lui que le peuple burkinabe ? choisi .
    Que dieu vienne ? notre secour

  17. Notre arm?e ne doit pas manquer de professionalisme!! Que se passe-t-il au juste?? Dites-nous clairement ce qui se passe. Le peuple m?rite d’?tre eclair? apr?s un tel sacrifice.
    J’insiste pour qu’aucin membrw de l’oppsition ne oi

  18. N’importe quoi! Quel tour nous joue l’arm?e? Il ne faut pas d?j? nous faire regretter Blaise Compaor?. Marre des d?claration contradictoires. Qui est chef de l’Etat et qui ne l’est pas? Si l’arm?e n’est pas en mesure de se d?cider et d’assumer ses d?cisions, la prochain soul?vement sera contre elle. A bon entendeur…

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Abdou ZOURE

Abdou Zouré est le rédacteur en chef de Burkina24.

Article du même genre