L’association ICCV/Nazemsé offre une bibliothèque aux enfants de Cissin

Une nouvelle bibliothèque communautaire est le joyau qu’offre l’association Initiative Communautaire Changer la vie (ICCV/Nazemsé) à la population du quartier Cissin du secteur 5 de Ouagadougou. L’inauguration a eu lieu ce samedi 23 juillet 2016 au grand bonheur des enfants et des habitants.

La suite après cette publicité

 Dans le souci d’offrir de meilleures conditions d’accueil et de lecture aux enfants, le bâtiment inauguré ce jour abritera l’ancienne bibliothèque de l’association Initiative Communautaire Changer de Vie. L’édifice à niveau est construit entièrement en matériaux locaux, des blocs latéritiques taillés, la terre compressée, des matériaux de récupération et équipé de lampes solaires.

Il comporte la bibliothèque, une salle pour la petite enfance, un espace en hauteur pour les jeux, les animations pédagogiques, les gradins et une partie administrative.

Simon Nacoulma, coordonateur de l'association ICCV-Nazemsé
Simon Nacoulma, coordonnateur de l’association ICCV-Nazemsé

Pour le coordonnateur, Simon Nacoulma, la construction de cette bibliothèque était une revanche. « C’est parti d’une histoire personnelle, raconte-t-il. Quand je naissais, mon père n’était déjà plus et j’ai eu une enfance difficile. Je n’ai pas pu avoir de livre quand j’étais petit et pour moi, c’était comme une rage d’avoir un lieu de livres et pour moi et pour toute la communauté».

La première bibliothèque selon le coordonnateur a vu le jour en 2007 et compte à nos jours 3 000 abonnés et est devenue petite pour accueillir tous les enfants.

Le bâtiment d’une capacité de 6000 livres a coûté 64 millions de F CFA mobilisés auprès des partenaires internationaux et la population.

«J’ai fait ce que je peux et j’espère que le gouvernement  va me venir en aide, que chaque Burkinabè va m’aider avec un livre », dit-il. Cet appel est-il déjà entendu ? En effet, le poète Emile Lalsaga, au nom de Luc Zio, un Burkinabè vivant aux USA, a offert lors de la cérémonie, 4 de ses ouvrages intitulés « Les sillons de l’existence » à la bibliothèque, sans oublier de déclamer un poème aux enfants.

Cependant,  le problème majeur  auquel le promoteur fait face, est la route d’accès. Il interpelle le maire de la ville à ce sujet.

Les enfants assis sur les gradins de la nouvelle bibliothèque
Les enfants assis sur les gradins de la nouvelle bibliothèque

«Je souhaite que si le nouveau maire, s’il m’entend, qu’il aide à réparer la route, appelle-t-il. Quand il pleut, les maisons sont inondées, la bibliothèque est difficilement accessible.  Comme je le dis, je suis un coordonnateur révolté. Je suis un peu révolté de faire ce travail seul. Les partenaires étrangers nous ont plus aidé et rien au niveau national. Je repartirai les voir. S’il accepte de m’aider,  tant mieux. Sinon,  je ferai le tour du monde encore pour mettre le goudron ici ».

L’inauguration de leur bibliothèque a été un jour de fête pour les enfants du quartier qui y ont pris part avec joie à travers des ballets,  des récitals magnifiant le livre. Quant aux parents, ils ont loué l’initiative.

« L’implantation de la bibliothèque au quartier nous fait plaisir, s’est exprimée Tapsoba/ Sawadogo Maria, une habitante du quartier. Nos enfants qui se promenaient dans tout le quartier, se retrouvent à chaque moment là-bas pour s’amuser ou apprendre. Cette nouvelle bibliothèque plus grande leur sera encore plus bénéfique ».

Une vue de la nouvelle bibliothèque communautaire de l'association ICCV-Nazemsé à Cissin
Une vue de la nouvelle bibliothèque communautaire de l’association ICCV-Nazemsé à Cissin

L’abonnement à la bibliothèque est de 100 F CFA par an. Cependantn la bibliothèque ne sera fonctionnelle que dans une dizaine de jours, foi du coordonnateur. Aucun livre n’était disposé ce jour.

Revelyn SOME

Burkina24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page