Burkina 24 inside : La fédération femme et développement dans nos murs  

2242 0

Ce lundi 20 mars 2017, une délégation de la Fédération femme et développement du Burkina Faso (FFED/BF) a rendu visite à Burkina24. Une visite de courtoisie pour dire merci pour l’accompagnement et présenter la fédération.

C’est une délégation composée de deux personnes de la Fédération femme et développement du Burkina Faso (FFED/BF) qui a effectué le déplacement dans les locaux de Burkina24. Après un entretien avec le directeur général de Burkina24, Roland Zongo, la secrétaire générale de la Fédération femme et développement du Burkina Faso (FFED/BF), Rasmata Sawadogo, a expliqué la raison de la visite. « C’est une visite de courtoisie en reconnaissance du travail fourni à l’égard de la fédération et profiter inviter l’organe pour les 72 heures à venir  », a-t-elle précisé.

Burkina24 a toujours accompagné la Fédération femme et développement du Burkina Faso (FFED/BF) dans ses activités, poursuit-elle. C’est dans ce cadre que cette structure a décidé de se déplacer pour remercier et profiter informer des activités à venir. Rasmata Sawadogo et sa délégation ont témoigné leur soutien à l’organe de presse.

« Femmes de l’espace UEMOA et promotion des produits locaux », c’est sous ce thème que se tiendra la 3e édition des 72 heures de la Fédération femme et développement du Burkina Faso (FFED/BF) à Ouagadougou du 23 au 29 mai 2017.

Des conférences, des expositions, des formations sur la commercialisation des produits, telles sont les différentes articulations de cette édition. Un accent sera mis sur la promotion des produits des arts vestimentaires traditionnels, de l’art culinaire et de produits forestiers non ligneux. 

Il faut noter que l’Association femme et développement du Burkina Faso en 1992 et en 2013 est devenue une fédération grâce à la fusion de plusieurs associations. De nos jours, la fédération compte plus de 30 000 membres représentés dans les 13 régions avec comme objectif de promouvoir le bien-être de la femme et de l’enfant et la promotion du bien-être.

Jules César KABORE

Burkina 24

 

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre