Brexit : Une pénurie de sperme menace le Royaume-Uni

1044 0

Une sortie sans accord avec l’Union Européenne sur les questions rélatives au sang, tissus et cellules humains pourrait mettre en difficulté les couples qui font appel à des dons de sperme pour procréer.

L’une des consécequences  du Brexit pourrait être une punérie de sperme sur toute l’étendue de la Grande Bretagne. Le gouvernement britannique a alors exprimé ses craintes sur le fait qu’en absence d’accord avec l’Union européenne, l’approvisionnement du pays en sperme pour les couples qui font appel à des dons pour procréer serait mis en péril.

Dans une note technique, Londres a expliqué que le pays a importé l’an dernier quelque 3000 échantillons de sperme du Danemark ou encore 500 ovules ou embryons de pays européens.

En cas d’échec des négociations avec Bruxelles, la capitale Belge qui abrite le siège de l’Union Européenne, la législation européenne relative au sang, tissus et cellules humains ne s’appliquerait plus pour le Royaume-Uni, obligeant les banques du sperme britanniques à conclure « de nouveaux accords avec les établissements compétents ».

Résultat, les délais pourraient exploser. Présentement, il suffit d’une semaine pour que les importations arrivent du Danemark, et trois mois pour les États-Unis, du fait du durcissement de la législation américaine. Les formalités administratives supplémentaires pourront aussi augmenter les coûts pour les couples.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU      Burkina24   

Source: Ledauphine.com

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre