RDC : L’église catholique dénonce un « accord occulte » au détriment du peuple

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 2 mars 2020, les évêques catholiques se disent satisfaits de quelques actions, mais émettent des critiques contre le nouveau pouvoir de Kinshasa.

La suite après cette publicité

Réunis dans la Capitale congolaise les 27 et 28 février 2020 sur la situation du pays, les membres de la commission épiscopale nationale congolaise (CENCO) ont salué la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement primaire et les avancées significatives en matière de liberté d’expression.

« Beaucoup de problèmes auxquels le pays est confronté restent sans solution adéquate, à cause de la crise qui mine la coalition. Il est inacceptable que le pays soit pris en otage par un accord qui, du reste, est occulte », a indiqué l’abbé Donatien Nshole, secrétaire général de la CENCO, selon RFI.

La commission, à l’entendre, dit ne pas être intéressée par les contours de l’accord entre Félix Tshisekedi et son prédécesseur. Mais elle reste convaincue que cet accord est à l’origine des tensions actuelles. Elle a exprimé également son inquiétude sur la mauvaise gestion des deniers publics et des présumés détournements auxquels certains responsables sont cités.

« Nous assistons à un enrichissement injustifié et scandaleux d’une poignée d’acteurs politiques, au détriment de la grande majorité de la population. La corruption et le détournement de deniers publics persistent. Ces détournements sont l’œuvre de ceux-là même qui sont appelés à être des garants du bien commun », a renchéri Donatien Nshole.

Synthèse de Willy SAGBE (Stagiaire)

Burkina 24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page