Insécurité au Burkina : Le CISC dénonce une « mauvaise mise en œuvre de l’état d’urgence »

Le Collectif contre l’impunité et la Stigmatisation des Communautés a dénoncé ce mercredi 28 octobre 2020 les « exactions » des volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

La suite après cette publicité

Une mauvaise compréhension de l’état d’urgence, c’est l’information qui ressort de l’analyse du CISC. Pour ces militants des droits de l’homme, les VDP « rament à contre courant » par rapport aux appels qui prônent la cohésion sociale.

« Les VDP censés protéger et défendre les populations s’adonnent à une stigmatisation sans précédent« , a déclaré le secrétaire général du CISC, le Dr Daouda Diallo.

Plus d’informations à venir 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page