8-Mars 2021 : Les femmes des Hauts-Bassins célébrées dans la commune de Houndé

A l’occasion de la célébration de la 164ème journée internationale de la femme, le Burkina Faso a magnifié la femme dans toute sa splendeur à travers diverses activités. Du côté de la région des Hauts-Bassins, la célébration de l’édition de 2021  a été faite dans la commune de Houndé ce lundi 8 mars 2021.

La suite après cette publicité

« Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme : défis et perspectives », c’est sous ce thème que s’est tenue la 164ème journée internationale de la femme au Burkina Faso. Si la célébration nationale s’est faite à Ouagadougou, la région des Hauts-Bassins a célébré « ses braves femmes » dans la province du Tuy.  Selon la ministre du développement de l’économie numérique, Hadja Fatimata Ouattara, le thème de cette année est « d’actualité et pertinent». « Il n’y a pas d’émancipation sans autonomie financière et les femmes sont des actrices du développement », a-t-elle dit.  

Selon le maire de la commune de Houndé, c’est un « un pari réussit »

Selon ses dires, le développement technologique « impose les moyens digitaux » aux sociétés. Il urge alors de s’adapter afin de ne pas rester en marge du développement. Une situation encore plus urgente du côté des femmes. « Quand nous regardons la tendance, elle est favorable. Et il est important d’accélérer », a ajouté la ministre en charge du développement numérique. Pour elle, toutes les femmes doivent s’approprier les outils du numérique pour un épanouissement financier.

« Le digital s’impose à nous et demain, l’argent est virtuel »

 Comme combat à mener, la ministre plaide pour une simplification des outils numériques avec une traduction dans les langues nationales afin d’aider les femmes. A l’écouter, « le digital s’impose à nous et demain, l’argent est virtuel ». C’est donc une ministre convaincue de la fiabilité, de la sécurité et de l’avenir des monnaies électroniques qui s’est exprimée face à ses sœurs à Houndé. « Quand elle a ce portemonnaie électronique, c’est elle seule qui sait ce qu’elle a et elle gère bien ses finances. C’est vraiment bénéfique pour la femme », a exprimé Hadja Fatimata Ouattara.

Une soirée dédiée exclusivement à la femme battante

Déjà engagée dans le combat de l’autonomisation financière de la femme, la commune de Houndé semble être bien lancée. En décembre 2020, les femmes de Houndé avaient réussi à réunir plus de 100 millions de francs CFA à travers un système de micro finance communautaire. De l’avis du maire de la commune, Dissan Bouriema Gnoumou, cela témoigne de « l’attention particulière » que la municipalité accorde à l’autonomisation financière de la femme. Sur les grands chantiers qui l’attendent, le maire de Houndé a indiqué qu’ils vont s’atteler à « améliorer l’environnement des femmes ».

Du reste, il estime que c’est « un pari réussi» pour la commune de Houndé sur l’organisation même de la journée. Dissan Bouriema Gnoumou se dit « rassuré » que le thème de la célébration du 8-Mars de cette année porte sur l’inclusion financière et l’autonomisation financière de la femme. Même si des défis restent à relever, les femmes de Houndé sont d’ores et déjà « contentes» de cette journée. Il faut retenir qu’en marge de cette célébration, la région a reconnu et salué le mérite de ses « femmes battantes » à travers une remise d’attestations et de trophées le 7-Mars à Houndé lors d’une soirée dédiée exclusivement à la femme battante.

Basile SAMA

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page