Centenaire des Assemblées de Dieu au Burkina : Le travail de plus de 400 pionniers reconnu

A l’occasion du centième anniversaire de l’existence des Assemblées de Dieu (AD) au Burkina, plusieurs activités ont été programmées. En cette journée du vendredi 12 mars 2021, les pionniers des Assemblées de Dieu ont été salués à travers des attestations de reconnaissance. Une manière de reconnaitre le travail et le courage des précurseurs.

La suite après cette publicité

Les Assemblées de Dieu du Burkina fêtent leur centième année d’existence au « pays des Hommes intègres ». Pour marquer cet évènement, les chrétiens ont voulu reconnaitre l’œuvre des pionniers dans l’évangélisation au Burkina Faso. Selon le président du comité d’organisation du centenaire des AD du Burkina, le Pasteur Samuel Yaméogo, c’est une manière de  saluer la mémoire des pionniers. « C’est aussi un appel à tous les jeunes que ça n’a pas commercé facilement. Cela doit interpeller tout le monde », a-t-il déclaré.

« 100 ans d’intervention dans notre pays méritent que nous fassions une halte pour rendre grâce à Dieu»

Selon lui, il faut « s’attacher à Dieu » et vivre selon sa volonté. Pour cette soirée de reconnaissance, ils sont plus de 400 à recevoir les salutations de toute la communauté des Assemblées de Dieu du Burkina. Auparavant journaliste, le pasteur Samuel Yaméogo a aussi reçu une attestation de reconnaissance pour avoir consacré sa vie au service de l’église des Assemblées de Dieu. « Je ne prends pas cette distinction comme une reconnaissance de mon effort personnel. Je le prends à votre nom à tous », a laissé entendre l’homme de Dieu.

« C’est une action de grâce et nous rendons gloire à Dieu pour ça »

En juin 2020, à sa sortie d’audience avec le président du Faso, le président du comité d’organisation avait indiqué que les 100 ans d’existence méritaient une action de grâce. « 100 ans d’intervention dans notre pays méritent que nous fassions une halte pour rendre grâce à Dieu qui nous a gardés et nous a permis de prêcher l’évangile holistique dans notre pays », avait indiqué le Pasteur Samuel Yaméogo. C’est également un moment d’introspection pour « la première église évangélique au Burkina Faso ».

Une exposition photo pour retracer l’histoire des AD au Burkina

Pour les récipiendaires, ce sont des sentiments de joie qui ont été  exprimés. « C’est une action de grâce et nous rendons gloire à Dieu pour ça », a dit le Pasteur Daniel Compaoré. A l’endroit de la jeune génération, il appelle à suivre les enseignements bibliques. « La Bible nous dit que celui qui a des oreilles,  entende. Mais on dirait que de nos jours, les oreilles ne marchent plus. En tant que Pasteur, on ne peut qu’appeler les jeunes à se tenir debout et laisser le monde pour suivre la parole de Dieu », a ajouté le Pasteur Daniel Compaoré.

Basile SAMA

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page