Mgr Laurent Dabiré appelle les Burkinabè à aimer davantage leur pays

Le président de l’Assemblée législative de transition (ALT), Aboubacar Toguyeni, s’est entretenu ce vendredi avec les membres de la conférence épiscopale Burkina-Niger. Il a été question pour les membres de l’ALT de demander les conseils et des bénédictions des leaders chrétiens catholiques pour la réussite de leur mission. 

La suite après cette publicité

À la tête d’une délégation de quelques membres de l’ALT, Aboubacar Toguyeni a justifié leur présence aux côtés des leaders chrétiens catholiques notamment ceux de la conférence épiscopale Burkina-Niger. D’abord c’est une tradition qu’ils se doivent de respecter, et ensuite leur institution, selon ses propos, est dans une dynamique d’échanges avec les différentes composantes de la nation.

Pour lui, ses visites visent à solliciter l’accompagner de ces composantes afin qu’elles travaillent main dans la main avec son institution.

« Et il était de bon ton que nous venions quand même partager avec eux, et écouter également leurs préoccupations, leurs conseils et bénédictions pour la conduite bien sûr du travail parlementaire », a-t-il dit en soulignant que les leaders religieux sont de véritables canaux de premier rang pour véhiculer des messages de cohésion sociale surtout cette période d’insécurité à laquelle est confronté le pays.

Au milieu en bonnet vert, Aboubacar Toguyeni, président de l’ALt

« La cohésion sociale passe également par eux, vous avez vu, il y a un dialogue interreligieux qui est dynamique dans notre pays. Et cela veut dire que ça englobe l’ensemble de tout le peuple burkinabè. Ce sont des canaux avec lesquels, nous devons échanger pour trouver des aspirations profondes de notre peuple, pour en prendre compte dans les lois que nous aurons à voter », a-t-il ajouté.

Du côté de la conférence épiscopale Burkina-Niger, on accueille cette visite de l’ALT comme une considération, une ouverture et une main tendue de cette institution afin de travailler ensemble avec les différentes composantes, chacun dans son ordre pour le bonheur des populations burkinabè. Ce, pour le renforcement de la cohésion sociale et l’apaisement des cœurs des fils et filles du pays.

Mgr Laurent Dabiré, président de la conférence épiscopale Burkina-Niger

Mgr Laurent Dabiré, évêque de Dori et président de la conférence Burkina-Niger a appelé les membres de l’ALT à œuvrer pour le « bien de tous les Burkinabè et pour l’intérêt du Burkina Faso, parce que c’est ce bien-là que nous avons tous en commun. Et l’ALT dans son rôle de faire en sorte que le Burkina Faso puisse avancer ».

Également, il a été demandé aux membres de l’ALT par la conférence épiscopale de travailler pour renforcer la cohésion sociale et l’amour de la mère patrie. « Que les Burkinabè retournent à aimer leur pays. Les pays aussi c’est comme les personnes, si on ne les aime pas, ils ne grandissent pas, ils ne fortifient pas, ils ne se développent pas. Il faut que les Burkinabè aiment leur pays, c’est cet appel que nous leur lançons et afin que les Burkinabè aiment vivre ensemble », a-t-il conseillé.

Willy SAGBE

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page