3e édition du meilleur Reportage humanitaire du CICR : Emile Segda et Roméo Koéta sont les lauréats

Les lauréats de la 3ème édition du concours du meilleur reportage humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont été récompensés ce vendredi 9 décembre 2022. Emile Segda des Editions Sidwaya et Roméo Koéta de la télévision privée BF1 ont remporté les premiers prix de cette édition.

La suite après cette publicité

En cette édition, les œuvres en lice ont traité du Thème « Crise sécuritaire combinée aux effets des changements climatiques au Burkina Faso : quel impact pour l’accès à l’eau par les populations ?».

C’est 15 œuvres issues de 13 médias qui ont été en compétition. C’est un jury composé de 5 membres présidé par Mafarma Sanogo, ancienne coordinatrice du Service d’Information du Gouvernement (SIG) qui a décidé des œuvres primées.

Les trophées de la 3ème édition du meilleur Reportage humanitaire de la Croix-Rouge

Selon la présidente du jury, l’adéquation du sujet avec le thème, la qualité et la pertinence des personnes interviewées, le choix de l’angle de traitement, l’utilisation de données chiffrées avec mention des sources, la qualité d’écriture et d’expression sont entre autres les critères qui ont prévalu à ces prix.

Grâce ce barème, Émile Segda de Sidwaya et Roméo Koéta de la télévision BF1 ont été sélectionnés comme lauréats de l’édition respectivement dans la catégorie presse écrite et l’audiovisuel.

« Le jury sur la base du règlement intérieur a disqualifié deux (02) œuvres pour non-respect de la période de diffusion/publication (mars à octobre 2022) et une Œuvre pour non-respect du thème du concours. Le jury a, dans l’ensemble, salué le bon niveau des œuvres retenues et déploré l’absence de candidatures féminines. Après délibération, le jury est parvenu à ce résultat », a expliqué Mafarma Sanogo.

« Pénurie d’eau au Centre-Nord : Le calvaire des Personnes Déplacées Internes et des familles hôtes » est l’œuvre qui a valu la première place au journaliste Emile Segda du journal Sidwaya. « Ce qui nous a amené à faire cette œuvre est lié au sabotage des installations de l’ONEA (…) et que les populations vivent un calvaire pour avoir accès à l’eau. 

Moi-même qui suis journaliste je suis souvent obligé d’abandonner mon micro pour aider ces femmes à aller chercher l’eau. Cela nous a interpellé de faire un article pour interpeller et nous sommes allé faire deux jours sur le site de PDI », a indiqué Emile Segda.

L’objectif de ce prix est selon le chef de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Laurent Saugy, de motiver les productions sur le sujet. Les deux lauréats sont repartis avec une enveloppe de 250 000 F CFA et les 2ème ont eu droit à 150 000F.

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page