« Le Faso autrement » : nouveau-né de l’arène politique burkinabé

1641 0



La vie politique nationale doit compter désormais avec un nouvel animateur. Il s’agit du mouvement politique qui a vu le jour ce jeudi 30 juin et dont le nom traduit l’ambition de ses créateurs : « Le Faso autrement ».

Les animateurs de ce mouvement politique avec pour leader M. Ablassé OUEDRAOGO étaient face à la presse ce matin pour présenter ce qu’ils considèrent être une démarche vers  la création d’un parti politique. Bien connu sur le plan national pour avoir occupé le poste de ministre des Affaires Etrangères, Ablassé OUEDRAOGO qui a passé toute sa carrière professionnelle à l’international revient cette fois sur la scène politique nationale pour, dit-il, « faire autrement ». Partis d’un état des lieux, les conférenciers se sont exercés à démontrer pourquoi il fallait « Le Faso autrement », et cela au regard des maux qui minent le pays. Entre autres, ils ont relevé les questions du partage des fruits du développement, de l’équité, de la justice ou encore les problèmes de la jeunesse. Et pour faire autrement, ils entendent adopter une démarche selon laquelle les populations seront consultées et participeront à la définition d’une vision et à sa mise en œuvre. Levant toute équivoque sur la question de son bord politique, « Le Faso autrement » a été présenté comme s’inscrivant contre tout ce qui se fait actuellement et se place selon son leader comme une opposition qui travaille au rassemblement « sans couleur ni odeur » de tous les Burkinabè pour que le Faso avance.

Comme il fallait s’y attendre pour un futur animateur de la vie politique et eu égard à l’actualité politique nationale, «Le Faso autrement » se devait de prendre une position par rapport à l’article 37. C’était l’occasion encore pour son leader d’affirmer que la modification de l’article 37 n’est pas à l’ordre du jour, et d’aligner son mouvement contre une éventuelle modification de cet article.

Les animateurs de ce nouvel acteur politique entendent poursuivre leur démarche pour se faire une place dans l’arène politique burkinabè. Pour ce faire, d’autres rendez-vous se profilent à l’horizon, notamment ceux qui verront le mouvement achever son organisation sous forme de parti politique.

 

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Justin Yarga

Journaliste web qui teste des outils de Webjournalisme et datajournalisme, Media strategy consultant.

Article du même genre