Elodie Somé : « Mon souhait, c’est d’officier en finale »

385 0

L’arbitre burkinabè Elodie Somé sera présente à la Coupe du Monde des moins de 17 ans fille en Urugay. Elle s’est fixée comme objectif de valoriser l’arbitrage burkinabè en allant jusqu’en finale.

C’est une arbitre touchée par le fait d’être sélectionnée pour une compétition internationale que nous avons rencontrée au Stade Dr Issoufou Joseph Conombo alors qu’elle venait de terminer un match. « Mon objectif principal, c’est de valoriser l’arbitrage burkinabè », a confié Elodie Somé.

Il s’agit précisément de la Coupe du Monde des moins de 17 ans filles prévue en Uruguay du 13 novembre au 1er décembre 2018. Et pour elle, il ne s’agit pas de prendre part à un ou deux matchs. C’est aussi d’officier en finale. « C’est mon souhait. C’est d’officier en finale. On ira là-bas, on fera tout pour avoir une bonne prestation pour être retenu jusqu’à la fin de la compétition », ajoute l’arbitre de touche.

C’est une des rares filles officiant en première division au Burkina, elle reconnaît qu’il n’est pas facile d’être un arbitre féminin au milieu des hommes. Et pour celles qui veulent faire comme elle, son conseille est clair et net : « il faut beaucoup de courage et de patience. C’est un domaine qui n’est pas facile. Avant, c’était uniquement les hommes qui prenaient part et c’était difficile pour les femmes. Aujourd’hui, on voit les femmes qui arrivent à s’accrocher ».

Selon Elodie Somé, le contexte est en train de changer au Burkina puisqu’elle bénéficie de l’accompagnement des hommes. Elodie Somé, titulaire d’une licence en lettres modernes obtenue à l’Université Ouaga I Joseph Ki Zerbo, a déjà officié en finale de la Coupe du Monde féminine en 2016.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Votre commentaire sur ce sujet

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article du même genre