Championnat des moins de 15 ans : L’EFO cartonne le CFO (6-0)

Etalons cadets

Après sa défaite 3 à 1 contre le Kassoum Ouédraogo Zico Académie Football Club (KOZAF) lors de son premier match, l’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) a pris sa revanche contre le Commune Football Club (CFO) de Ouagadougou en s’imposant 6 à 0.

La suite après cette publicité

 

L’Etoile Filante de Ouagadougou (EFO) a relancé sa saison dans le championnat des moins de 15 ans, le dimanche 25 septembre 2011, contre le Commune Football Club (CFO) au Stade Municipal de Ouagadougou. Les stellistes se sont imposés 6 à 0 devant une équipe du CFO qui manquait de ressources techniques et humaines pour cette rencontre. Le dossard 9 de l’EFO, Tanguy Ouédraogo, a été l’homme de ce match avec quatre buts inscrits. Sa force de pénétration et son sens du déplacement ont été un poison pour la défense du CFO. Salim Fofana et Romain Congombo ont marqué chacun un but. Cette victoire permet à l’EFO de prendre un nouveau départ après sa défaite lors de son premier match contre le KOZAF (3 # 1).

Les deux équipes ont tenté de produire le jeu, malgré quelques déchets sur le plan collectif. Chose normale pour des jeunes qui découvrent la compétition et qui cherchaient à se faire plaisir. Certains joueurs se sont distingués par leur perfomence individuelles. C’est le cas de Fofana Salim, Romain Congombo et Tanguy Barro qui se sont illustrés par leur technique, et leur puissance dans le jeu. Du côté du CFO, Ulrich Kaboré et Ahmed Baghian sont également dotés d’un bagage technique satisfaisant qu’ils pourront parfaire pendant la compétition. Ces gamins sont à surveiller car leur marge de progression est très grande.

La fausse note dans cette rencontre entre l’EFO et le CFO est que les deux formations n’avaient pas leur effectif au complet. L’équipe de la municipalité a joué la rencontre (2×30 minutes) avec seulement 10 joueurs, sans remplaçant. Même situation du côté de l’EFO qui évoluait au moins avec 11 joueurs et un remplaçant. Les entraineurs des deux équipes expliquent cette situation par le fait que les licences des joueurs n’ont pas encore été traitées. Ils espèrent néanmoins récupérer les absents pour le reste de la compétition.

Boukari Ouédraogo

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page