Innocent Bologo sprinteur burkinabè, « j’ai franchi une étape »

Le 9ème meeting panafricain d’athlétisme de Ouagadougou s’est déroulé le samedi 5 mai 2012 au Stade du 4 août de Ouagadougou. Innocent Bologo, meilleur sprinteur burkinabè aux 100 et 200 mètres a été battu sur ces deux distances. Le Burkinabè est pourtant satisfait de sa performance au 200 mètres qu’il a couru moins de 21 secondes.

La suite après cette publicité
Innocent Bologo (ph.Wikiburkina)

Innocent Bologo, les Burkinabè vous ont le plus souvent vu remporté la première place aux 100 et 200 mètres ici. Pour cette compétition vous avez été battu sur les deux distances. Quelles sont les explications de cet échec ?
Je ne vais parler en fonction de mon classement, je vais parler en fonction de mon temps parce qu’au 200 mètres, j’ai fait le meilleur temps depuis que j’ai commencé l’athlétisme sur cette discipline. J’ai couru pour la première fois en 20 secondes sur 200, au niveau africain, c’est déjà une bonne chose. Là, je franchis une étape en courant en dessous de 21 secondes parce que cela fait quelque temps que je visais cela. J’espère que je vais rester dans la tendance jusqu’aux grandes échéances.  Aux 100 mètres, depuis que j’ai commencé la saison, c’est mon meilleur temps. Le week-end passé on était aussi à Abidjan pour un meeting. Ces compétitions, on les prend comme des entrainements. Ce sont des tests pour les grandes compétitions. Ces compétitions nous permettent de voir corriger nos défauts et être prêts au bon moment.
On peut donc dire que l’intégration au centre d’athlétisme de Dakar vous a fait du bien.

Oui, cela m’a fait du bien parce que là on découvre de grands athlètes. Il y a une championne du 400 mètres au centre de Dakar et avec elle on apprend beaucoup de choses. On commence vraiment à voir ce que c’est que le sport. On change de mentalité. On voit le sport autrement. Il y a d’autres champions aussi et les conseils qu’ils nous donnent nous permettent de travailler et d’avancer. Je quitte le centre de Lomé pour le centre de Dakar. C’est ma première année au et j’ai changé de méthode d’entrainement. C’est un peu dur. Je pense que lorsque je vais bien récupérer et avec quelques petits réglages, je pourrai bien revenir à un meilleur niveau… Lire la suite sur Burkina 24 Sports

 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page