La 3e session du Conseil Présidentiel pour l’Investissement recommande l’adoption d’une Loi cadre sur la politique de l’investissement

publicite

La troisième session du Conseil Présidentiel pour l’Investissement (CPI) a pris fin le 10 mai 2012 à Ouagadougou, sous la présidence de Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso, Président du Conseil Présidentiel pour l’Investissement. 

La suite après cette publicité

Cette session a eu pour objet premier de permettre au Burkina Faso de se doter d’un cadre d’orientation, de la politique de l’investissement, répondant aux normes et standards internationaux. Et ce, en vue d’attirer, de rassurer, de sécuriser les investisseurs tout en facilitant leur implantation et leurs activités au Burkina. Les membres du Conseil ont examiné le projet de document d’orientation de la politique de l’investissement qui leur a été soumis, apprécié la qualité et la pertinence des dispositions du document.

La session a recommandé au Gouvernement et à l’Assemblée Nationale (AN) de procéder à l’adoption d’une Loi cadre qui consacrera les grandes orientations de la politique de l’investissement sur la base des dispositions qui ont été formulées au cours de la présente session.

Les travaux ont également porté sur la question relative au financement des PME/PMI qui demeure une préoccupation majeure. Les membres du Conseil ont insisté sur la question de disponibilité de ressources humaines qualifiées qui constitue une contrainte forte au développement des entreprises en général et des PME en particulier.

Ils ont salué les initiatives prises par le Gouvernement du Burkinabè pour développer la formation professionnelle et technique, dont le Centre de formation professionnelle de Ziniaré en est une référence. Aussi, le Conseil a-t-il encouragé les investisseurs à inscrire la formation des ressources humaines dans leur gouvernance d’entreprise.

S’agissant du financement des PME, les membres du Conseil ont relevé que des obstacles majeurs au développement de l’investissement de cette catégorie d’acteurs demeurent notamment l’accès aux financements et l’inadéquation des institutions financières et des outils existants aux besoins des PME/PMI.

Ils ont exploré et suggéré différentes solutions, en particulier la création de fonds d’investissements spécifiques pour ces acteurs. Au cours de la session, le Conseil a enregistré plusieurs offres concrètes de membres pour être les porteurs d’initiatives de mise en place de fonds de financements de PME. Les membres du CPI ont enfin salué ces offres et recommandé au Gouvernement d’accorder toutes les facilités à la mise en place rapide de ces institutions de financement des PME.

Le Président du Faso a saisi l’occasion pour féliciter les membres du conseil pour la qualité des échanges, la richesse des contributions et la pertinence des recommandations. Blaise COMPAORE a ajouté pouvoir compter sur l’engagement et la disponibilité de chacun pour être le porteur actif et efficace de l’appel à investir au Burkina.

La direction de la communication de la Présidence du Faso

❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Dieudonné LANKOANDE

M. Lankoandé est passionné de web2.0 et de stratégies marketing (Marketing/web & Community Management) propre au secteur on line, domaine dans lequel il a plusieurs années d’expériences.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page