Lutte anti-corruption : deux armes supplémentaires au ministère des finances

Le ministre de l'Economie et des Finances Lucien M. Bembamba (g.) remettant un kit à l'un des membres du Comité anti-corruption (Ph:B24)
Le ministre de l’Economie et des Finances Lucien M. Bembamba (D.) remettant un kit à l’un des membres du Comité anti-corruption (Ph:B24)

A partir de ce jeudi 14 février 2013, quatre directoires et cinq comités seront désormais les sentinelles du ministère de l’Economie et des finances pour contrer la corruption et ses corollaires dans la gestion des finances de l’Etat.

La suite après cette publicité

C’est le ministre de l’Economie et des finances en personne, Lucien Marie N. Bembamba qui a présidé à l’installation officielle des directoires et comités anti-corruption dans 6 structures de l’administration financière burkinabè, ce jeudi 14 février 2013 dans l’enceinte de l’Ecole nationale des douanes.

Des directoires et des comités pourquoi ?

La création et l’installation de ces directoires et comités, selon Moussa Dama, l’Inspecteur général des finances de qui relève ces organes, « visent à renforcer la transparence dans la gouvernance des finances publiques (et) ont pour mission de contribuer à améliorer la perception de l’image » du ministère. Il les a en plus qualifiés « d’outils d’aides à la décision » qui viennent renforcer l’arsenal juridique et institutionnel  anti-corruption du ministère.

Moussa Dama, Inspecteur général des Finances (d.) en compagnie du ministre des Finances (Ph : B24)
Moussa Dama, Inspecteur général des Finances (d.) en compagnie du ministre des Finances (Ph : B24)

Il a rappelé que les comités anti-corruption sont la mise en œuvre d’une des importantes recommandations issues de la rencontre de travail, le 14 février de l’année 2012, entre le REN-LAC et son département.

Comité anti-corruption : rôle

Comprenant des représentants (4) des structures de contrôle, leur personnel et leurs syndicats, ils sont chargés d’informer et de sensibiliser le personnel sur la corruption, de traiter et de transmettre les plaintes avérées de corruption aux structures compétentes et de formuler des recommandations susceptibles d’améliorer la lutte contre le phénomène. Les Directions générales des douanes, du Trésor et de la comptabilité publique, des Impôts, du Budget, du Contrôle des marchés publics et des engagements financiers sont les premières à recevoir en leur sein ces comités.

Composition des comités anti-corruption
– DIRECTION GENERALE DES IMPOTS
Président : Ouédraogo Ousséini, Inspecteur technique
Membres :
* Au titre des ressources humaines : Dabiré/Vebamba W. Hélène, Assistant en ressources humaines
* Au titre du personnel : Ki Achille, Inspecteurs des Impôts
Les membres des Comités anti-corruption (Ph : B24)
Les membres des Comités anti-corruption (Ph : B24)
* Au titre  du Syndicat des agents des impôts et des domaines : Moyenga François, inspecteur des Impôts
– DIRECTION GENERALE DU BUDGET :
Président : Naré Alphonse, Inspecteur technique
Membres :
* Au titre des ressources humaines : Dah/Sanguisso Habibou, Assistant en gestion des ressources humaines
* Au titre du personnel : Pedambou Jean Aristide,  contrôleur des services financiers
* Au titre  du Syndicat national des agents des finances : Diarra Mahamoudou, contrôleurs des services financiers.
– DIRECTION GENERALE DU CONTROLE DES MARCHES PUBLICS ET DES ENGAGEMENTS FINANCIERS
Président : Kaboré K. Placid Marie, Inspecteur technique
Membres :
* Au titre des ressources humaines : Zongo/Ouédraogo Marie Cécile, Conseiller en gestion des ressources humaines,
* Au titre du personnel : Kontogom Michel, contrôleurs des services financiers
* Au titre  du Syndicat national des agents des finances : Ouédraogo Ibrahiman, administrateur des services financiers.
– DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE
Président : Nion P. N. Kouthon, Inspecteur général du Trésor
Membres :
* Au titre des ressources humaines : Ouédraogo/Taminy Hamapi dit Emilie, inspecteur du Trésor
* Au titre du personnel : Kaboré Jacques, inspecteur du Trésor
* Au titre  du Syndicat des agents du Trésor : Boly Idrissa, contrôleur du Trésor
– DIRECTION GENERALE DES DOUANES
Président : Sawadogo Adama,  Inspecteur général des douanes
Membres :
* Au titre des ressources humaines : Bassolé Sylvestre Désiré, Chef du service des ressources humaines
* Au titre du personnel : Dabiré Grégoire, Inspecteur divisionnaire des douanes
* Au titre  du Syndicat national des travailleurs des douanes : Gandema P. Daniel, Contrôleur des douanes.

 

 

Les directoires ou les boussoles de décision

Quant aux directoires, ils  résultent des conclusions du Plan stratégique institutionnel de la Politique sectorielle du MEF et sont des organes « d’analyse investis de pouvoir consultatif » et dont le rôle est d’orienter les prises de décisions du ministre des Finances. Composés de  5 membres chacun, les directoires ont été implantés dans quatre directions générales du ministère à savoir, celle des Douanes, des Impôts, du Trésor et de la comptabilité publique et celle des Affaires immobilières et de l’équipement de l’Etat.

Fini les sujets tabous

Plusieurs personnalités, dont  Bruno Bessin de l'ASCE, ont été témoins de cette installation (Ph : B24)
Plusieurs personnalités, dont le contrôleur général d’Etat Henri Bruno Bessin, ont été témoins de cette installation (Ph : B24)

Le ministre de l’Economie et des Finances,  Lucien Bembamba a souligné que l’installation de ces structures entre dans la réorganisation de son département. Il est convaincu qu’avec ces organes, « désormais, la corruption et ses corollaires ne seront plus des sujets tabous au sein de notre administration ».

Il a encouragé les directions qui les abritent à faciliter leur implantation et leur fonctionnement. Confiant dans la capacité des nouveaux installés à supporter leurs charges dans un domaine « où règnent le silence, la méchanceté, la délation », Lucien Bembamba a appelé les usagers de l’administration financière à faire leurs, ces deux armes contre la mauvaise gestion  des deniers publics.

Abdou ZOURE

Pour Burkina24.com

Composition des Directoires
– DIRECTION GENERALE DES DOUANES
* Président : Kalmogo Paténéma, Inspecteur des impôts, conseiller technique du MEF
* Membres :
-Sam Kuilbila Jean Sylvestre, Directeur général des douanes
– Kaboré William, Directeur général adjoint des douanes
– Konditamdé Antoine, Coordonnateur national de la lutte contre la fraude
– Ouiminga Inoussa, Directeur général de l’Economie et de la planification
– DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE
Président : Nikiéma Justin, conseiller technique du Ministre délégué chargé du budget
Membres :
Les membres des Directoires (Ph : B24)
Les membres des Directoires (Ph : B24)
-Gnankambary Moumounou, DG du  Trésor et de la Comptabilité publique
– Ouédraogo/Boni Hortense, DG adjointe du Trésor
– Amadou Sangaré, DG du Budget
– Lassané Kaboré, DG de la coopération
– DIRECTION GENERALE DES IMPOTS
Président : Tiendrebeogo Yamsékré, Conseiller technique du MEF
Membres :
– Nikiéma P. N. S. Paul, DG des Impôts
– Ouédraogo Alizèta, DG adjointe des Impôts
– Sankara Grégoire Hamado, Coordonnateur de la Cellule d’analyse et de suivi de la politique fiscale
– Sanon S. Célestin, Receveur général
– DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES IMMOBILIERES ET DE L’EQUIPEMENT DE L’ETAT
Président : Zida Jacques, conseiller technique du MEF
Membres :
– Zagré Léa Rimtoumda, DG des Affaires immobilières et de l’équipement de l’Etat
– Daboué Jacob, Directeur du Parc automobile de l’Etat
– Traoré Kisito, DG des services informatiques
– Yaka Edith,  Directrice de l’exécution budgétaire
publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page