Ambassade du Burkina en France : Tiaré remplace Paré

La mission de Joseph Paré touche donc à sa fin en France. Son remplaçant a été désigné ce 8 mai 2013 en Conseil des ministres en la personne d’Eric Tiaré, désormais ex-Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina en France. 

La suite après cette publicité
Eric - Joseph
Eric Tiaré (à g.) remplace Joseph Paré (à droite) à l’ambassade du Burkina en France (Ph : B24)

Le président du Faso vient donc de répondre  à la demande de démission de l’ambassadeur du Burkina en France, Joseph Paré. « C‘est le président du Faso qui décide« , avait en effet précisé le ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolé. Eh bien, il a décidé en ces termes : « Monsieur Yemdaogo Eric TIARE, Mle 26 744 K, ministre plénipotentiaire, 2e classe, 8e échelon est nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso en France« . C’est désormais lui qui remplacera le Pr Paré.

Retour après un an et dix mois

Ce dernier aura alors exercé sa mission pendant environ  un an et 10 mois (il a été nommé le 27 juillet 2011) avec les derniers mois plutôt tumultueux. Rentre-t-il enfin pour « préparer sa défense » dans cette affaire où l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat l’a épinglé ou cette histoire est-elle déjà soldée ? Le Premier ministre ayant indiqué en effet que plusieurs personnes épinglées ont remboursé les deniers qu’ils doivent à l’Etat ? Ou est-ce le raffut fait par le MBDHP France qui a précipité son retour ? « C’est le Président du Faso qui décide », dans tous les cas !

Fin du feuilleton ?

Pour le reste, à souligner que son remplaçant est un diplomate bon teint qui a bourlingué au sein du ministères des Affaires étrangères pendant 23 années de sa vie, pendant lesquelles il a occupé plusieurs postes de responsabilités avant d’être officiellement installé  dans ses fonctions de Secrétaire général du ministère le 4 juillet (coïncidence !) 2011.

Cette nomination est-elle la fin de ce qui est devenu « l’affaire Joseph Paré », comme « l’affaire Guiro », ou y aura-t-il d’autres rebondissements, du genre, « Joseph Paré s’est blanchi » ? Les Américains diraient « wait and see » !

Abdou ZOURE

Pour Burkina 24

 

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Un commentaire

  1. rien a dir s? 1e just 1e dcision du conseil des ministres!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page