Tenkodogo sous couvre-feu de 19h à 5h

La ville de Tenkodogo, chef-lieu de la province du Boulgou dans la région du centre-est du Burkina, a été placée sous couvre-feu ce samedi 28 septembre 2013 de 19h à 5h du matin, a appris Burkina 24 de sources dignes de foi.

La suite après cette publicité

TenkodogoCe couvre-feu a été instauré pour prévenir des troubles qui pourraient découler d’une mésentente entre deux communautés sur une affaire de chefferie coutumière dans un des villages de Tenkodogo. Même si la tension est vive, aucun affrontement n’a été signalé.

Selon nos sources, cette mésentente était latente et ses origines sont lointaines. Une des communautés a exprimé sa volonté d’introniser un chef  et s’est heurtée au refus de l’autre.

Selon les informations recueillies par Burkina 24, la tension aurait atteint son comble dans la soirée du samedi, expliquant le couvre-feu décrété par le Gouverneur du Centre-est pour éviter tout débordement.

Les forces de l’ordre ont  été déployées pour parer à toute éventualité.

Des tractations seraient en cours et les responsables des différents camps auraient appelé au calme et à la retenue.

La province du Boulgou est confrontée à de récurrentes querelles de chefferie. Une situation due à une dualité entre des familles qui prétendent exercer le pouvoir coutumier.

En 2012, sept chefs de village de la province avaient appelé, dans une déclaration commune,  les uns et les autres à la raison afin de sortir de ce cycle de querelles.

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

10 commentaires

  1. Tant que les politiques ne dissocient pas la politique politicienne ? la chefferie coutumi?re,nous aurons toujours cette confusion.Car les chefs coutumiers ont compris que dans la politique y a ? manger;donc politiciens du Faso trouvez un statut pour nos chefs afin d’?viter la cacophonie.

  2. bon DIEU,vient a notre secours,la chef?rie c es notre affaire dans le boulgou,ntr pr?ocupation c es le developpement ,et problemes ont commence dans les annee 90, ou les chefs ont a mange dans en politique……

  3. si c'est dans un village pourquoi on instaure alors le couvre feu ? Tenkodogo? Il faut que toutes les communaut?s du Burkina-Faso se respectent .Ne fait pas chez les autres ce que tu n'aimerais pas qu'on fasse chez toi.

  4. Tant qu’on ne trouvera pas un systeme pour mettre la chefferie coutumi?re carr?ment hors de la politique politicienne, on sera tjrs l? entrain de gerer les effets li?s ? la probl?matique de designation des chefs coutumiers. Sinon, pour chaque chefferie, la coutume ? bien defini le processus de designation du chef coutumier. Ce sont toujours les politiciens qui empechent l’application ? la lettre du processus coutumier de designation des chefs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page