Revendications territoriales : tensions potentielles au pôle Nord

pole-nord-mAlors que la Russie de Vladimir Poutine lorgne le pôle Nord pour ses richesses pétrolières, le Canada  du Premier ministre Stephane Harper a annoncé lundi 9 novembre dernier son intention de revendiquer cette zone comme faisant partie de son plateau continental.

La suite après cette publicité

Le Canada veut faire sien le pôle Nord. Il entend prouver scientifiquement par des études, que la chaîne de montagnes sous marines sur 1800 km dans l’océan arctique « la dorsale de Lomonossov » est le prolongement du plateau canadien. Une commission des Nations-Unies a reçu le dossier dans ce sens.

La réponse a été immédiate de la Russie, car Poutine a ordonné le mardi 10 novembre l’augmentation de la présence militaire russe dans l’Arctique.

En 2007 déjà, la Russie avait dressé son drapeau blanc, bleu et rouge à 4200 mètres de profondeur au sommet de cette dorsale pour affirmer son contrôle sur le Grand Nord. La situation est d’autant plus sérieuse que la Russie y a déjà entamé l’exploration pétrolière et gazière.

Du droit international, aucun pays ne doit réclamer la possession du pôle Nord. Une souveraineté limitée à 200 miles marins est accordée à chacun des pays qui entourent la zone que sont la Russie, le Canada, le Danemark, la Norvège, les États-Unis.

Cependant, la zone demeure l’objet de toutes les convoitises au regard de deux aspects. D’abord la fonte des glaces offre des perspectives d’accroissement du trafic maritime entre l’Asie et l’Europe via ladite zone. Ensuite, le pôle Nord pourrait regorger 22% des réserves mondiales d’hydrocarbures conventionnelles non encore découvertes.

En plus du Canada et de la Russie, le Danemark revendiquerait également une portion, la plus nord de la zone. Selon la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, il dispose d’encore d’un an pour déposer son dossier.

Boureima LANKOANDE pour Burkina 24

Source : france24.com

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page