Soirées Retro Faso : Revaloriser les vedettes des années 70 à 80

Le Ministère de la Culture et du Tourisme, accompagné de la direction du CENASA, a réuni la presse ce jeudi 5 juin dans ses locaux. Il s’est agi de communiquer sur l’organisation prochaine de soirées Retro Faso, pour valoriser les doyens de la musique burkinabè des années 70 à 80. Le projet a été présenté par Achille Tapsoba, Directeur Général du CENASA, et Boureima Djiga, directeur artistique.

La suite après cette publicité
Achille Tapsoba, Directeur Général du CENASA. Ph.B24
Achille Tapsoba, Directeur Général du CENASA. Ph.B24

La musique du Burkina Faso a connu de beaux jours dans les années 70 à 80, à la lumière des artistes modernes tels que Salambo Joseph, Dim Jeremy, Cissé Abdoulaye ou  Empereur Bissongo. Cependant, avec les années et les styles qui changent à grande vitesse, les mélomanes n’ont plus souvent l’occasion de voir se produire ces ténors.

Ballaké intérieur
Amadou Ballaké. Ph. DR

Dans l’optique de combler ce manque, le Centre national de l’Audiovisuel et des Arts du Spectacle (CENASA) va alors mettre en œuvre un tremplin mensuel dans ses locaux.

Il s’agit concrètement d’offrir chaque mois un concert-bal avec à l’affiche une ou deux des vedettes en question.

Ce sera les soirées Retro Faso, dont l’idée a été émise par Baba Hama, Ministre de la Culture et du Tourisme.

Ces soirées auront principalement pour objectif de donner un bel exemple à la jeune génération.

Les vedettes des années 70 à 80 ont en effet su bâtir de solides carrières musicales, et fait briller la musique à travers le pays et même au-delà de ses frontières.

Et c’est aussi pour cette raison que le ministère voudrait « rendre un hommage bien mérité aux vedettes de cette époque, mais aussi aux instrumentistes qui ont contribué au développement des carrières respectives. »

La première des soirées Retro Faso est prévue pour ce samedi 7 juin à partir de 21h dans l’espace aéré du CENASA, et mettra sur scène Traoré Amadou Ballaké.

L’ex-membre du célèbre groupe Africando aura l’occasion de fredonner des titres de son tout nouvel album, mais surtout de faire danser son public aux rythmes qui l’ont fait connaître et adopter.

Stella Nana

Pour Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page