Le foyer est un « Championnat », selon Wendy

Stéphanie Sidbenewendé Nikiéma dit Wendy revient sur la scène musicale après 6 ans avec son deuxième album titré « Championnat ». La dédicace a eu lieu vendredi le 5 juin 2015 au jardin de la musique Reemdogo à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Cette deuxième sortie discographique, un maxi de 5 titres, est bien loin du nombre de chansons de la précédente œuvre « M’bassida » de 18 titres mais plus proches sur le plan artistique et thématique. Les questions de la gente féminine sont au rendez-vous comme au premier album. Les titres « Championnat », « Paaga », « Yawoto » font une fois de plus le procès des hommes et rappellent à tous que l’harmonie du foyer repose sur une complicité du couple.

Pour Wendy, dans les histoires d’amour, le jeu est aussi serré que dans un championnat où seuls les meilleurs ont droit à la couronne. Une image empreinte d’humour pour dépeindre l’univers des femmes trompées d’où le titre « championnat » pour chapeauter la thématique.

 «Pour ma petite expérience sentimentale et professionnelle, quand je fais une comparaison, la recherche du foyer est un championnat. Chaque jour, on doit tout faire pour plaire à son homme. Porte le maillot que tu veux mais ramène la médaille d’or à la maison si tu veux garder ton mari à la maison », fait-elle comprendre.

Après les questions de femmes, c’est aussi un appel au patriotisme et à la sauvegarde des valeurs humaines qu’elle lance à travers les titres « Teng la rinda », et « Man néré ».

Cette sortie discographique marque aussi le retour dans le « championnat » de la scène musicale burkinabè de l’artiste qui s’en était éloignée depuis 6 ans pour les planches.

Wendy  est là

Mais ce détour au théâtre, rassure l’artiste n’était pas un abandon de sa carrière musicale comme l’avait fait croire la rumeur.

Au contraire, dit-elle, « le théâtre m’a apporté une autre façon de m’exprimer sur scène, musicalement , ça m’a permis de m’ouvrir à d’autres registres. Par exemple sur « une nuit à la présidence » je chante dans un registre qui n’est pas mon registre habituel, il y a un peu de tendance de blues et jazz. J’ai appris beaucoup au théâtre. Je me suis aussi lancée dans une dynamique de professionnalisation du théâtre que j’avais appris sur le tas ».

« Ne vous inquiétez pas, il y aura des pauses mais il n’y aura jamais de fin tant que je serai en vie », lance-t-elle à ses fans.

La cérémonie de dédicace a été l’occasion pour Wendy de démentir toutes les rumeurs au sujet de son mariage. Le public présent a pu découvrir et apprécier en prestation live les nouveaux titres de l’artiste.

Revelyn SOME

Burkina24


publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page