Situation nationale : Un Cadre de concertations de sages mis en place par le Président Kafando

 Ceci est un communiqué du Cabinet de la Présidence du Faso sur la situation nationale. Il fait état de la mise en place par le Chef de l’Etat d’un cadre de concertations de sages qui a fait des recommandations pour une sortie de crise. 

La suite après cette publicité

A l’initiative de son Excellence Michel Kafando, Président du Faso, a été créé un Cadre de Concertation de Sages qui est un organe de médiation, ayant pour mission d’œuvrer, en tant que de besoin ou en temps de crise, au rapprochement des positions des acteurs politiques, militaires et civils.

A l’invitation du Président de la Transition, les membres du Cadre de Concertation de Sages se sont réunis pour la première fois et sous sa présidence, ce jour 09 juillet 2015, au Palais de Kosyam. Etaient également conviés à la rencontre Monsieur le Premier Ministre, Son Excellence Yacouba Isaac Zida, le Général Pingrenoma Zagré, Chef d’état-major général des armées, le Général de Brigade Gilbert Dienderé, le Lieutenant-Colonel Céleste Coulibaly, Chef de Corps du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP).

Le Président du Faso a introduit la réunion en précisant les objectifs à atteindre, à savoir la décrispation de la tension sociale actuelle, la sauvegarde de la paix sociale à travers l’unité et la cohésion de l’Armée et la poursuite du processus de la transition vers des élections apaisées en octobre 2015.

Après avoir félicité le Président de la Transition pour son initiative et suite à de larges échanges de vues, le Cadre de Concertation de Sages formule les recommandations suivantes :

  1. Toute recherche de solution aux différents problèmes que connait notre pays devra s’articuler autour de la recherche de l’intérêt général et de l’avenir paisible de nos populations ;
  2. Le consensus social sur lequel est fondée la Transition doit être sauvegardé et consolidé surtout à trois mois des élections devant conduire le Burkina Faso au retour à une normalité républicaine;
  3. En vue d’une concertation approfondie, le Cadre de Concertation de Sages a convenu d’ouvrir l’écoute, dans les plus brefs délais, aux Organisations de la Société Civile (OSC), aux partis politiques et aux différents corps de l’Armée ;
  4. Par rapport au statut du Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP), le Cadre de Concertation de Sages propose de garder le statu quo et de rechercher une solution définitive avec l’avènement de la normalité républicaine ;
  5. Le Cadre de Concertation de Sages invite les Organisations de la Société Civile, les Militaires, les Partis Politiques, et l’ensemble des concitoyens et des concitoyennes burkinabè à faire preuve de retenue et de responsabilité pour donner à la Transition toutes les chances dont elle a besoin pour réussir dans l’intérêt général du peuple burkinabé

Le Cadre de Concertation de Sages saisit cette opportunité pour remercier toutes les bonnes volontés nationales, africaines et internationales qui accompagnent le Burkina Faso pour la réussite de son processus de transition.

La direction de la communication de la Présidence du Faso


Les membres du Cadre de concertations des sages

 – Jean-Baptiste Ouédraogo, ancien Chef d’Etat

– Le Mogho Naba (à travers son représentant)

– Le cardinal Philippe Ouédraogo

– Le Pasteur Samuel Yaméogo

– Le Pasteur Mamadou Karambiri

– Le Pasteur Patrice Tiendrébéogo

– El hadj Omar Zoungrana, vice-président du mouvement sunnite

– Souleymane Compaoré, de la Fédération des Associations islamiques

– Me Frédéric Titinga Pacéré

– Pierre-Claver Damiba

– Général Pingrenoma Zagré, chef d’Etat-major général des Armées


NDLR : Le titre est de la Rédaction B24

publicite


publicite

Abdou ZOURE

Abdou Zouré, journaliste à Burkina24 de 2011 à 2021. Rédacteur en chef de Burkina24 de 2014 à 2021.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page