Burkina: Les zones à risque d’insécurité, selon la France

La France a publié à l’adresse de ses ressortissants voulant se rendre au Burkina une cartographie des zones à risque d’insécurité. Les zones frontalières avec le Mali, le Niger et une partie de la Côte d’Ivoire sont marquées au rouge et « formellement déconseillées » aux voyageurs. Le reste du territoire burkinabè est placé sous « vigilance renforcée ».

La suite après cette publicité

« Au regard du contexte sécuritaire régional, les déplacements dans la zone nord et ouest du Burkina Faso, désormais colorée en rouge (cf sur la carte ci-dessus), sont formellement déconseillés. Il est créé une zone orange qui débute au nord de Bobo-Dioulasso, ville située en zone jaune pour se prolonger jusqu’à Banfora, ville située en zone orange et Niangologo, dans laquelle les déplacements sont déconseillés, sauf raison impérative », peut-on lire dans la note publiée ce 13 octobre 2015.

Cette information ajoute que « dans la zone frontalière avec le Niger, les ressortissants français, résidents ou de passage, sont invités à faire preuve de vigilance renforcée et de prudence ».

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page