Un chanteur assassiné au Burundi

Pascal Trésor Nshimirimana, artiste-chanteur burundais,  avait été mis aux arrêts par la police de son pays avant d’être retrouvé mort, à Musaga, l’un des fiefs de la contestation du troisième mandat présidentiel de Pierre Nkurunziza.

La suite après cette publicité

Les spéculations relatives à cette mort estiment qu’il a été tué pour sa participation aux manifestations hostiles au régime burundais. Tandis que d’autres disent qu’il a été tué pour l’une des chansons au texte très engagé de son groupe musical appelé « Amagaba ».

Les craintes des parents et les proches de l’artiste connu sous le nom de Lisuba viennent ainsi de se réaliser, lorsqu’ils craignaient qu’il soit tué après son arrestation.

Le Burundi est secoué par des violences depuis avril 2015 après l’annonce de la candidature de Pierre Nkurunziza pour un troisième mandat. Pierre Nkurunziza a été réélu en juillet de l’année dernière, lors d’un scrutin boycotté par l’opposition.

Kouame L.-Ph. Arnaud KOUAKOU/Burkina24

Source: BBC

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page