Guillaume Soro sans rancune:  »Nous continuerons d’entretenir les meilleures relations avec nos frères du Burkina »

publicite

Les députés de trois grandes régions de l’Ouest de la Côte d’Ivoire sont allés exprimer leur soutien au chef du parlement ivoirien Guillaume Kigbafori Soro, visé par un mandat d’arrêt international émis par la justice burkinabè dans le cadre du putsch manqué du Général Diendéré. Tout au long de leurs échanges, le numéro 2 ivoirien n’a pas manqué de témoigner sa grande reconnaissance au Burkina Faso et à son peuple. 

La suite après cette publicité

‘En ce qui concerne le mandat d’arrêt lancé via Interpol par le Burkina Faso, je ne dirai pas autre chose que d’emprunter la sagesse du Président Alassane Ouattara qui s’est étonné qu’au mépris des procédures en vigueur, de l’amitié ancienne, des excellentes relations, qu’une voix singulière le disputant à la voix cavalière ait été utilisée pour envoyer un mandat d’arrêt contre la deuxième personnalité de l’Etat de Côte d’Ivoire », s’est indigné le Président du parlement ivoirien qui au-delà de son indignation s’est dit fortement attaché au Faso à qui il doit énormément.

 »Pour ce qui est du reste, mon parcours personnel ne me permet pas d’être vindicatif. Mon parcours personnel ne me permet pas d’être en porte-à-faux avec un pays voisin. Oui, j’ai connu bien des difficultés. J’ai connu l’exil et le Burkina Faso est un pays que je connais particulièrement pour y avoir vécu pendant des années d’exil.

Nous y  avons reçu une attention bien particulière. Le Peuple burkinabè, le vrai, nous a accueilli en amis, en frères, c’est pourquoi je continue de penser que notre parcours ne nous permet pas, chers collègues, d’avoir un sentiment, même un brin de colère contre le Burkina-Faso », a-t-il ajouté.

Guillaume Soro a exprimé sa foi de voir intacte  la qualité des relations entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.  »Que personne ne se fasse d’illusions, que personne ne se trompe, nous continuerons d’entretenir les meilleures relations avec nos frères du Burkina », a-t-il indiqué. 

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU/Burkina24

❤️ Invitation

Nous tenons à vous exprimer notre gratitude pour l'intérêt que vous portez à notre média. Vous pouvez désormais suivre notre chaîne WhatsApp en cliquant sur : Burkina 24 Suivre la chaine


Restez connectés pour toutes les dernières informations !

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page