Burkina : Des jeunes initiés à la pratique du travail parlementaire

L’association des volontaires pour le développement et la démocratie (AVDD) a initié ce samedi 2 juillet 2016 à Ouagadougou, une formation, au profit de 130 jeunes, sur le thème  ‘’Le droit parlementaire et le processus pratique du travail parlementaire ‘’. Le ministre de la communication et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux.

La suite après cette publicité

Deux jours, c’est la durée prévue pour cette formation, entamée ce samedi, au profit des 130 jeunes du Parlement jeunesse Burkina.  Agés de 18 à 35 ans et venus des différents horizons du pays, les participants, « composés essentiellement d’étudiants », vont  apprendre et répliquer, au cours de cette période, le rôle des différents membres de l’Assemblée nationale.

L’objectif de cet exercice, a rappelé la présidente de la jeune assemblée nationale, Abibou Djibougou, est d’initier les jeunes au jeu « de la démocratie parlementaire, comprendre mieux le système parlementaire, s’approprier les grands défis actuels et futurs et réfléchir sur les dossiers de préoccupations ».

Selon le formateur Norbert Tankoano, administrateur parlementaire à l’Assemblée nationale, le travail proprement dit s’articulera autour de deux modules. Le premier  traite des missions, de l’organisation et du fonctionnement du parlement ainsi que le rôle des députés. Le module porte sur le contrôle de l’action gouvernementale par le parlementaire.

La présidente des jeunes députés (2e à droite) a souhaité qu'à l'issue de leur travail, le gouvernement favorise ''la mise en œuvre de leurs projets''
La présidente des jeunes députés (2e à droite) a souhaité qu’à l’issue de leur travail, le gouvernement favorise  »la mise en œuvre de leurs projets »

A en croire la présidente de la jeune assemblée nationale, c’est pour permettre une meilleure réplique possible de l’Assemblée actuelle que le nombre de participants a été porté à 127, répartis suivant la même structuration que l’assemblée. Le 3 participants qui complètent ces 127 jeunes députés sont, eux, des journalistes parlementaires, a-t-elle signifié.

Le ministre en charge des relations avec le parlement, Rémis Fulgance Dandjinou, a salué l’initiative, qui selon lui, « contribue à ancrer et à développer la citoyenneté mais surtout une participation réfléchie et pertinente des jeunes » à la consolidation de la démocratie.

Ce travail est aussi à encourager, ajoute-t-il,  parce qu’ « il n’y pas de per diem à la fin de la formation ». Les jeunes travaillent « en tant que volontaires » et sont simplement guidés par le souci « de connaitre le fonctionnement du parlement », a-t-il fait savoir.

Mamady Zango

Burkina24

publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page