Nassoumbou : Solidarité de la force Barkhane à l’Armée burkinabè

Le commandement de la force Barkhane au Mali est solidaire de l’armée burkinabè qui vient de perdre 12 militaires du Groupement des forces anti-terroristes à Nassoumbou le 16 décembre 2016 dans la lutte qu’elle mène désormais contre le terrorisme à l’intérieur de ses frontières. Le général de division Woillemont François-Xavier, commandant de la force accompagné de l’ambassadeur de France, ont été reçus par  le Président du Faso par ailleurs ministre de la défense, informe un communiqué de la Présidence.

La suite après cette publicité

Quatre jours après l’attaque du détachement de Nassoumbou, le Général de division, commandant de la Force Barkhane est venu témoigner de la solidarité de ses hommes aux Forces armées du Burkina Faso. Accompagné de Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina Faso, il a été reçu en audience le mardi 20 décembre 2016 par le Président Roch Kaboré. Il a confié être venu pour évoquer la situation sécuritaire. L’opération Barkhane dit-il « lutte contre les groupes terroristes dans les 5 pays du G5 Sahel » que sont le Burkina, le Mali, la Mauritanie le Niger et le Tchad.

C’est dans ce cadre, confie-t-il, qu’il vient « de manière très régulière » s’entretenir avec les autorités militaires des différents pays en particulier le Burkina Faso. Cette fois-ci, le général Woillemont dit être venu pour « manifester toute la solidarité de Barkhane auprès des Forces armées de ce pays pour continuer inlassablement la lutte contre ces groupes terroristes et trouver les meilleures réponses face à ces agressions contre les pays du G5 Sahel ».

Au sortir de l’audience, l’ambassadeur Xavier Lapeyre de CABANES a quant à lui promis de « rendre compte » en attendant une étude qui permettra de déployer « les moyens de coopération qui peuvent être mis en œuvre » pour venir à bout des groupes qui minent la région.

Oui Koueta

Burkina24

publicite


publicite

Oui Koueta

'The vitality of a country can also be measured through that of its journalists'

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page