Nigéria : Un jeune refuse de travailler pour Microsoft et crée son entreprise

Chris Kwekowe a même expliqué à Bill Gates, selon « Le Figaro » pourquoi il a préféré refuser cette offre d’emploi. Avec sa start-up « Slatecube », il dit vouloir mettre les étudiants nigérians au travail.

La suite après cette publicité

Au Nigeria, près d’un jeune diplômé sur deux est au chômage d’après certaines statistiques. Pourtant, Chris Kwekowe, brillant diplômé en informatique, a refusé à l’âge de 21 ans une proposition de travail chez un super géant informatique : Microsoft.

Chris a préféré créer sa propre entreprise, « Slatecube », une plateforme destinée à permettre aux étudiants et jeunes diplômés nigérians de trouver du travail. Tout juste diplômé en informatique à Lagos, Chris et son frère Emerald crée Slatecube en octobre 2014, raconte le magazine américain Newsweek.

Le but est de permettre aux jeunes de leur pays de trouver du travail dans un pays où le chômage des jeunes atteint les 45%. Les employeurs trouveraient les jeunes dénués des qualités professionnelles nécessaires. Leur plateforme permet donc aux jeunes de valider un cours dans une discipline de leur choix, de la finance à la gestion de la colère.

Une fois cette formation acquise, la plateforme leur permet d’obtenir un stage virtuel et de travailler à distance pour une entreprise. Si cette expérience se déroule bien, les entreprises peuvent choisir d’embaucher leur stagiaire virtuel pour un vrai emploi à temps plein.

En 2015, Chris remporte le Prix « Anzisha » qui récompense les meilleurs jeunes entrepreneurs du continent africain. Outre le chèque de 25.000 dollars, c’est une reconnaissance pour le jeune homme qui poursuit son projet de plus belle.

Aujourd’hui, la plateforme revendique un taux d’emploi de 80% chez ses utilisateurs et indique que les entreprises ont pu économiser plus de 100.000 dollars en 2015 en recrutant une force de travail expérimentée grâce à ses services.

Au mois d’août 2016, Chris Kwekowe était invité à une émission de télévision réunissant plusieurs entrepreneurs africains et Bill Gates, fondateur de Microsoft et accessoirement l’homme le plus riche du monde en 2016.

Loin d’être impressionné, Chris n’hésite pas à raconter comment il a refusé une offre d’emploi dans son entreprise pour créer sa propre start-up. « Il (Bill Gates) était vraiment intrigué », confie le jeune homme à « Newsweek ». Beaucoup sont impressionnés par le fait que le jeune ait eu le courage de dire à Bille Gates qu’il a refusé de travailler à Microsoft. « To be or not be », diront certains.

Noufou KINDO

Burkina 24

publicite


publicite

Noufou KINDO

@noufou_kindo s'intéresse aux questions liées au développement inclusif et durable. Il parle Population et Développement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page