Burkina : Chamboulement dans le commandement militaire

Dans un communiqué émanant de la Direction de la communication et de la presse du ministère de la défense nationale et des anciens combattants parvenu à Burkina 24 le vendredi 28 avril 2017, le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a signé six décrets de nomination de responsables militaires, le 27 avril.

La suite après cette publicité

Après l’éviction de Pingrénoma Zagré, remplacé par Oumarou Sadou au poste de d’Etat-major général des armées du Burkina, le 27 avril 2017, dans le cadre de la réorganisation du commandement des Forces armées nationales, il a été procédé à la nomination d’autres chefs militaires.

Ainsi, le nouveau chef d’Etat-major de l’armée de terre est le Colonel-major Traoré Léon. Il remplace le colonel-major Raboyinga Kaboré qui avait pris fonction le 6 février 2015. Au niveau du Groupement central des armées, le commandement échoit désormais au Colonel-major Minougou Moise.

A la Gendarmerie nationale, le Colonel Tuandaba Marcel Coulibaly est remplacé par le Colonel Tapsoba Marie Omer Bruno qui devient le Chef d’Etat-major. Le Colonel Tuandaba Marcel Coulibaly avait pris le commandement du corps le 22 novembre 2011.

A l’armée de l’air, un adjoint au Chef d’Etat-major a été nommé en la personne du colonel Ouédraogo Souleymane. L’intendant colonel-major Parkouda Jean Baptiste prend la Direction centrale de l’intendance militaire et le colonel Tinguery Salif devient directeur du matériel des armées.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

publicite


publicite

Ignace Ismaël NABOLE

Journaliste reporter d'images (JRI).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page