Fasofoot : Des sanctions qui créent la grogne

Le meilleur buteur du Fasofoot (10 buts) manquera deux matchs avec son club, l’Union sportive des forces armées (USFA). Il a été sanctionné par la Fédération burkinabè de football. Convoqué en équipe nationale locale, le joueur a été excusé par son coach Mousso Ouédraogo dit Mourinho.

La suite après cette publicité

Du côté de l’Union sportive des forces armées (USFA), on ne comprend pas la décision de suspendre Salam Kagambéga et le gardien Balboné. L’entraîneur de l’USFA Mousso Ouédraogo, après des hésitations, a fini par s’expliquer.

Il a joint le sélectionneur de l’équipe locale Drissa Malo Traoré dit Saboteur au téléphone pour lui expliquer que Salam Kagambèga s’était blessé depuis le match perdu (1-0) contre Rahimo. Il ne faisait que trottiner et Mousso Ouédraogo a souhaité qu’il soit gardé au repos. Au niveau des gardiens des buts, l’USFA affirme n’avoir que deux disponibles. Si son gardien titulaire s’absentait, il jouerait sans un gardien remplaçant. Saboteur qui semblait avoir compris la situation n’avait pas trouvé à redire.

Punis pour refus de joindre les Étalons locaux

Alors qu’ils s’étaient quittés sur de bons termes, l’encadrement technique de l’USFA affirme son étonnement en apprenant que ses deux joueurs étaient suspendus pour deux matchs en plus de 500 000 F CFA à payer comme amende. Cette décision a été prise s’appuyant sur un règlement qui sanctionne les clubs qui refusent de libérer des joueurs pour l’équipe nationale.

Les joueurs de l’USFA ont été convoqués devant une commission de discipline de la FBF. « Ils ont été sanctionnés avant d’être entendus. Ce qui n’est pas normal. Il fallait les entendre d’abord avant de les sanctionner », résume un responsable de club qui rajoute que si c’est le club qui refuse de le libérer, c’est le club qu’il faut sanctionner et non le joueur.

L’USFA était donc obligée de jouer sans un gardien remplaçant. L’équipe de Salitas a failli vivre la même situation. Ce club à travers l’ancien international Boureima Maiga affirme avoir transmis une lettre à la FBF de disposer de ses joueurs parce qu’il ne s’agit pas d’une journée FIFA et pour faire face à deux matchs importants de son club pour la montée en première division. La FBF a répondu par un refus.  Salitas s’est résolu à libérer ses joueurs suite à cette lettre.

Cependant, c’est la grogne au sein de plusieurs clubs du championnat national qui dénoncent le mode de sélection et la programmation des matchs du championnat. Pour eux, la FBF doit tenir compte de cela car il est difficile pour certains de se libérer de leurs meilleurs joueurs pour des matchs amicaux alors qu’ils jouent pour la montée en première division ou pour le titre dans le Fasofoot.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

 

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page